Archives pour la catégorie - Source: OK

La Dépêche du Midi Témoignage au bout de l’horreur

Share Button

Attention: documentaire coup de poing. Il y aura en bas et à droite de l’écran, un petit triangle sur fond orange. Cruelle ironie: ce sigle signifie « accord parental indispensable ». Et il sera question de ces parents ou de ces adultes qui abusent des enfants. Pire, qui les prennent pour objet de soumission et de torture…

Suite ...

M6, C'est leur destin Karen Mulder « Moi j’ai essayé de parler, mais on n’a pas voulu me croire. »

Share Button

Vidéo introuvable

Retranscription de « C’est leur destin«  – 20 septembre 2002, M6

Une vidéo introuvable sur le web. Merci à Romain pour avoir retranscrit l’archive à l’INA.

Suite ...

AP / Le Nouvel Observateur Procès à Melun : Les victimes dénoncent les peines trop clémentes prononcées à l’encontre des 10 membres d’un réseau pédophile

Share Button

Titre d’origine : Procès de Melun : 15 ans pour Albenque

Au bout de dix heures de délibéré la cour d’assises de Seine-et-Marne a finalement prononcé ce jeudi matin des peines clémentes -allant de huit mois d’emprisonnement ferme à quinze ans de réclusion criminelle- à l’encontre des dix membres d’un réseau de pédophiles condamnés pour avoir abusé de 19 garçons mineurs au début des années 90.=&0=& La décision de la Cour est largement inférieure aux réquisitions de l’avocat général, Yves Jeannier, qui avait réclamé mardi matin des peines comprises entre 5 ans de prison et 18 ans de réclusion criminelle.=&1=&

 

« C’est une peine qui me convient », a noté à contrecœur, Me Jean Chevais, avocat de l’association l’Enfant Bleu, partie civile au dossier. « La Cour a prononcé une interdiction définitive d’exercer une activité en relation avec des mineurs. C’est un garde-fou à la fois utile et nécessaire ».
Patrick Arwacher a été condamné à 10 années de réclusion criminelle, Daniel Berdoyes à 12 années de réclusion et Jean-Marc Smadja à huit ans d’emprisonnement ferme. Son avocat a annoncé son intention de faire appel de cette condamnation.
Raimund Tinnes, Claude Jaubert et Denis Pages ont tous trois été condamnés à cinq années d’emprisonnement dont 42 mois avec sursis, assortis de trois années de mise à l’épreuve et d’une obligation de soins, comme pour MM. Sadoul, Capmarty et Seigneury. Ces trois derniers ont passé en détention provisoire une période qui couvre celle à laquelle ils ont été condamnés, et sont ressortis libres de la salle d’audience.
(AP)

Suite ...

Livre / Sylvie Jumel La Sorcellerie au coeur de la République

Share Button

livre-sorcellerie-au-coeur-republiqueVous croyez, vous, à la sorcellerie ? Attention, pas les médiums, voyants et autres astrologues permanentées : nous parlons bien des sorciers. Des mages, des jeteurs de sorts et autres thaumaturges adeptes de magie noire ou blanche, qui enfoncent des aiguilles dans des poupées, fouillent la terre des cimetières, éventrent des crapauds… pour agir sur la réalité. Savoir si ces pratiques sont efficaces n’est pas notre propos, et nous n’avons pas non plus à juger les clients  » ordinaires « .

Suite ...

La Dépêche du Midi Alors que s’ouvre le premier procès criminel en France d’un réseau organisé

Share Button

Titre d’origine: Pédophilie : ces chiffres qui enflent et qui font peur

«Plus personne n’est à l’abri. A l’école, en vacances, au moment de choisir une nounou, moi aussi je me pose de questions, moi aussi j’ai peur qu’il arrive quelque chose à mes enfants ». Pédopsychiatre très impliquée dans la lutte contre la pédophilie(1), Dominique Frémy avoue, elle aussi, avoir été saisie de ce qu’elle appelle « la tentation paranoïaque »

Suite ...

Reportage France 2, Faites entrer l'accusé Pierre Chanal – L’énigme de Mourmelon

Share Button

Faites entrer l’accusé

Saison n°2 – Épisode n°5

Diffusé les 15 août 2002 et 17 juillet 2008

Vidéo Introuvable

Pierre Chanal avait prévenu, publiquement : «Si on me juge, je me suicide». Il l’a fait. Son procès n’aura duré qu’une seule journée. Depuis sa chambre d’hôpital à Reims où il était pourtant étroitement surveillé, l’ancien adjudant s’est ouvert l’artère fémorale à l’aide d’une lame de rasoir…

Suite ...

(La Dépêche) Pédophilie : Elise Lucet dissèque l’affaire d’Outreau

Share Button

Télé – médias – FRANCE 3

En novembre dernier, on découvre avec effarement cette affaire insensée de pédophilie en famille.

A Outreau, près de Boulogne-sur-Mer, six personnes, présentées comme des notables sont mises en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans. Elles rejoignent sous les verrous onze autres personnes. Pendant six ans, des familles auraient abusé de leurs propres enfants. Dont certains auraient même été prostitués au sein d’un réseau qui aurait de ramification en Belgique…

Suite ...

Reportage Channel4, Masters of darkness Aleister Crowley : « L’homme le plus malsain au monde »

Share Button

Les Rolling Stones, les Beatles, David Bowie, Led Zeppelin… Beaucoup d’artistes des années 60 ont été influencés par la philosophie d’Aleister Crowley. « Il n’y a d’autre Loi que Fais ce que tu veux »… Un leitmotiv qui a inspiré la génération hippie.

Suite ...

(France 2, Tout le monde en parle) Interview vérité de Marie Laforêt

Share Button

Thierry ARDISSON, en présence de Joey STARR et d’Elisa TOVATI, reçoit Marie LAFORET sous le nom de madame de LAVANDEYRA à propos l’affaire Didier SCHULLER et de ses soupçons quant à l’implication de son mari, Eric de LAVANDEYRA, dans cette affaire.

Suite ...

VSD n°1271 Le cri de détresse d’un grand top model

Share Button

Karen Mulder était l’ange des podiums. Aujourd’hui, certains voudraient la faire passer pour folle.

La star de la mode des années 90 avait tenu à nous recevoir après l’enregistrement de l’émission, non diffusée, d’Ardisson. Entre déprime et parano, elle décrit son milieu avec de poignants accents de vérité.

Suite ...

L'Humanité Combien d’enfants disparaissent chaque année ?

Share Button
Robert Hue vient d’interpeller Marylise Lebranchu, Garde des Sceaux, en lui demandant le chiffre  » des disparitions annuelles de mineurs de moins de quinze ans en France métropolitaine, mais aussi dans les départements et les territoires d’outre-mer, pour les dix dernières années, en évoquant non pas les fugues mais les seuls cas d’enfants dont on n’a plus aucune nouvelle « . L’initiative du député du Val-d’Oise peut sembler étonnante, mais elle pointe une étonnante carence dans le domaine des statistiques : si le nombre de ces disparitions de mineurs existe, il n’est pas rendu public. Pourquoi cette opacité que l’on retrouve dans la plupart des pays de l’Union européenne ? Les seules données chiffrées que nous avons pu exhumer remontent à 1982 et font frémir : 2 232 mineurs de treize à seize ans et 78 enfants de moins de treize ans auraient disparu, en France, cette année-là, sans laisser de traces ! Quelles enquêtes ont été menées pour les retrouver ? On reste sidéré par le contraste qui existe entre la surmédiatisation de quelques cas de disparitions de mineur(e)s et la chape de plomb qui pèse sur ce phénomène massif, s’il est confirmé. Sans doute est-on loin des chiffres rendus publics au Mexique, en juillet dernier. Selon Jose Luis Santiago Vasconcelos, procureur général en charge du crime organisé à Mexico, 130 000 petits Mexicains ont disparu au cours des cinq dernières années. Il parle de réseaux de prostitution, d’industrie pédopornographique et de trafics d’organes. Jusqu’à quel point la France échappe-t-elle à ces trafics ? Peu après avoir révélé l’affaire du cédérom pédocriminel de Zandvoort (Hollande) en février 2000, par dizaines des parents ont contacté l’Humanité pour visionner le fichier établi à partir de ce cédérom. Un document conçu par la police néerlandaise, transmis à Interpol et pourtant inexploité par la police française. Parmi ces parents, une mère lyonnaise à la recherche de son fils, six ans, disparu à la sortie de l’école. Aucune enquête sérieuse n’avait été lancée car les policiers avaient décrété qu’il s’agissait d’une fugue. Avant de passer à l’Humanité pour visionner le fichier, cette mère avait fait un détour par la Brigade des mineurs pour d’éventuelles nouvelles.  » C’est une fugue ! « , lui a-t-on répété. Au bord des larmes, elle nous a confié :  » Mon fils a disparu il y a vingt-six ans et ils me répètent toujours la même chose. « Robert Hue justifie sa demande en ces termes :  » Plusieurs affaires en France, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Italie, en Russie et ailleurs ont mis en évidence l’existence de réseaux pédocriminels nationaux et transnationaux. Il est cependant difficile d’apprécier aujourd’hui l’ampleur du phénomène car nous ne disposons pas de chiffres et de données statistiques officiels dont la connaissance paraît pourtant indispensable à la recherche de solutions adaptées à cette criminalité d’une nature particulièrement abjecte. « 

Serge Garde

Suite ...

Les Chroniques de Svali n°50 – La fin des Illuminati

Share Button