Archives pour la catégorie Marianne

(Marianne) (Procès Dolto/Lang) Tribune pro-pédophilie : au tribunal, Jack Lang en prend pour son grade

Share Button

       Ce jeudi 17 juin, l’ex-ministre de François Mitterrand était jugé pour « diffamation », après ses propos sur la fille de la célèbre psychiatre Françoise Dolto. Sur Europe 1, Lang a prétendu qu’elle avait, comme lui, signé une tribune pro-pédophilie.

Suite ...

(Marianne) Affaire Duhamel : les aveux de Marc Guillaume (ancien secrétaire général du gouvernement)

Share Button

Marc Guillaume, l’ancien secrétaire général du gouvernement, a admis avoir été informé à deux reprises du cas Olivier Duhamel. D’abord en 2018, laconiquement, via le directeur de Sciences Po, puis en 2019, au club Le Siècle. Mais devant le démenti de Duhamel, rien n’a bougé.

Suite ...

(Marianne) « Pour financer un film » : Jack Lang justifie un don de Jeffrey Epstein à une association gérée par ses proches

Share Button

La fondation de Jeffrey Epstein a donné 57.897 dollars à une association gérée par plusieurs anciens collaborateurs et proches de Jack Lang en 2018. Dans un article publié mercredi 14 octobre par Politico, l’ancien ministre assure qu’il ne s’agit que de « gens qui lèvent de l’argent pour financer un film ».

Suite ...

Marianne Centrafrique : des soldats français accusés d’avoir violé des enfants avec des animaux

Share Button

Les nouveaux cas d’abus et d’exploitation sexuels par des soldats de la mission française Sangaris allégués en République centrafricaine sont « particulièrement révoltants et odieux », a dénoncé l’ambassadeur français auprès des Nations unies, François Delattre. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est aussi dit « profondément choqué ».

Suite ...

L’inceste, le crime qui n’existait pas (Marianne, 24 Novembre 2012)

Share Button

Deux ans de prison à peine pour avoir été l’amant de ses filles. Et pour cause : l’inceste n’est pas inscrit dans le code pénal.

(FAYOLLE PASCAL/SIPA)

C’est l’histoire d’un huis clos insensé : un huis clos domestique, d’abord, une jolie maison de l’Oise où deux sœurs ont eu des relations sexuelles avec leur père durant toute leur adolescence ; un huis clos judiciaire, ensuite, trois jours d’un incroyable procès dont le père incestueux est ressorti libre. Le 16 novembre, la cour d’assises d’appel de la Somme a condamné ce quinquagénaire, cadre dans une entreprise, à deux ans de prison ferme pour viol aggravé sur ses filles – son temps effectué en détention provisoire.

Suite ...