Archives pour la catégorie - Source: OK

(Livre de Gilles Souillés) L’affaire Alègre, la vérité assassinée

Share Button

livre-la-verite-assassinee        Une fois le déchaînement médiatique retombé, que reste-t-il de l’affaire du tueur en série Patrice Alègre?

Tout ou presque. Des meurtres oubliés, des procédures judiciaires engluées, des expertises bâclées, des rapports enterrés et toujours autant de questions sur la face cachée du Toulouse des années 90, mélange de débauche et d’affairisme. Toutes ces années ont été marquées par le tueur en série, prince des nuits interlopes de la Ville rose et proxénète.

Suite ...

20 Minutes François Mourmand ressurgit dans une affaire d’abus sexuels

Share Button

L’enquête dormait au fond d’un tiroir jusqu’à l’arrivée d’un courrier anonyme à la rédaction du Point. Dans son édition de la semaine dernière, l’hebdomadaire fait ressurgir le nom de François Mourmand dans une « autre affaire d’abus sexuels ». Mis en examen dans l’affaire d’Outreau et mort en détention en 2002 d’une surdose de médicaments, François Mourmand a aussi été accusé de viols et d’agressions sexuelles par sa fille. C’était en avril 2004. A l’époque, une enquête préliminaire avait bien été ouverte. La mère de l’adolescente de 13 ans entendue. Mais depuis, plus rien. A tel point que le parquet de Boulogne-sur-mer avait proposé de classer l’enquête en mars 2006. Ce que le procureur général de Douai s’était refusé à faire. Un an plus tard, « aucune information judiciaire n’a été ouverte, aucun juge désigné », nous confirme une source anonyme. Hasard ou coïncidence, cette affaire ressort un mois seulement après l’ouverture d’une information judiciaire qui tend à déterminer les causes de la mort de François Mourmand.

Suite ...

Le Point Outreau: Le rapport qui embarrasse (Note ultraconfidentielle de l’IGAS)

Share Button

C ‘est une note ultraconfidentielle, couverte par le secret médical, qui embarrasse au plus haut point le ministre de la Santé, Philippe Bas. Ce document rédigé par l’Inspection générale des affaires sanitaires et sociales (Igas), remis en février 2007 au ministre, retrace l’historique médical de quatorze des dix-sept enfants cités comme victimes dans le procès d’Outreau. Pour cinq d’entre eux, dont les parents ont été reconnus innocents, l’Igas relève des indices évocateurs d’abus sexuels. Il ne s’agit pas de preuves, mais seulement de signaux d’alerte qui justifient selon l’Inspection d’être pris en compte au nom de la protection de l’enfance. C’est d’ailleurs à ce titre que le ministre de la Santé a adressé copie de ce document hautement confidentiel au médecin responsable de la Protection maternelle et infantile (PMI) du Nord-Pas-de-Calais. Avec pour consigne de veiller de façon attentive à la santé des cinq enfants.

Suite ...

(Livre de Michèle Brocard) Lumières sur la sorcellerie et le satanisme

Share Button

livre-lumieres-sur-la-sorcellerie        Extrait de l’introduction :

La nuit tombait en ce jour de juillet 1985. De brume fragmentaire, les vapeurs s’étaient faites plus denses et le brouillard recouvrait peu à peu toute la vallée de la Tarentaise, en Savoie. Un brouillard à vous tordre l’âme d’angoisse. Deux maisons, pas même un de ces hameaux piqués dans la pente comme des écailles de pommes de pin. Juste deux maisons sur un replat, à vol d’oiseau des stations de ski les plus réputées.
- Et ton voisin, le sorcier ?
- On s’en accommode, me répondit-on dans l’étable restaurée par ces estivants dont les murs étaient mitoyens d’une famille de sorciers réputée de père en fils depuis la nuit des temps. Une des trois familles du pays qui possédait encore Le Petit Albert, selon le commun bruit. C’était tout dire.
Nous redescendîmes en bavardant. La sorcellerie ? Non, vieilles lunes… Cependant, une telle charmait le feu, celle-ci avait été arrêtée sur place par une force inconnue, les vaches du père s’étaient retrouvées attachées deux à deux dans la même chaîne, on avait eu bien du mal à les en dépêtrer. A la fromagerie Machin, depuis certaine visite, il y a trois ans, leur fromage, ce n’était plus tout à fait ça. Ils avaient sans arrêt des problèmes. Les reblochons de Mme Untel gonflaient comme des soufflés, elle devait les crever avec son pique-feu chauffé au rouge. La sorcière ne pouvait pas mieux frapper dans ce pays producteur de lait et de produits fromagers. C’était d’ailleurs une voisine.
Je me retrouvais ainsi soudain plongée au coeur même des récits qui se déroulaient tout au long des interrogatoires des déposants ou témoins des quarante procès de sorcellerie anciens que je venais de dépouiller durant de longs mois aux Archives départementales de Savoie. Si les maléfices paraissaient plus bénins, car tout s’affadit, c’étaient les mêmes.
On n’y croyait pas vraiment, mais on ne s’expliquait pas. Alors pourquoi pas ?
La Savoie et ses habitants positifs, réalistes n’échappent cependant pas à un petit côté irrationnel. Dans les temps anciens, la sorcellerie s’y portait bien. Savoie et Haute-Savoie eurent dès le XVe siècle leur épidémie de chasse aux sorcières avec un paroxysme aux XVIIe et XVIIIe siècles, correspondant sensiblement à la réforme catholique post-tridentine, qui considéra la sorcellerie comme l’hérésie majeure, et à l’explosion du style que l’on nomme baroque.

Suite ...

(Wikileaks / FBI) Symboles et logos utilisés par les pédocriminels

Share Button

Reportage ∴ Une Justice parallèle ∴

Share Button

Partie 1:

Contre les réseaux de connivence orchestrés par certains membres de l’institution judiciaire et devant l’inertie du Ministère de la justice un reportage a été réalisé dénonçant les graves dérives de la justice qui spolient les justiciables en violation de la loi.

Suite ...

(RRR / O.C.C.U.L.T.E.) Témoignage de Vincent avec Stan Maillaud

Share Button

Partie 1:

Partie 2:

 

Suite ...

Le Nouvel Observateur Création de l’ »Observatoire d’Outreau »

Share Button
Le député Georges Fenech, qui fut membre de la commission d’enquête parlementaire sur les dysfonctionnements de la justice dans l’affaire de pédophilie d’Outreau, a annoncé jeudi 21 décembre la création de « l’Observatoire d’Outreau ». Cet observatoire, a-t-il dit lors d’une conférence de presse, a pour objet « de promouvoir une réforme profonde de la justice et d’alerter les autorités ainsi que l’opinion publique sur les nécessaires changements attendus par le pays ». Le député UMP du Rhône était entouré de Me Eric Dupond-Moretti, du barreau d’Amiens, ainsi que de deux des acquittés d’Outreau, Roselyne Godard et l’abbé Dominique Wiel.Une « réformette insignifiante » de la justice

Tous ont critiqué la réforme de la justice présentée par le garde des Sceaux, Pascal Clément, que les députés ont adoptée cette semaine et qui reprend quelques unes des propositions de la commission d’enquête sur Outreau. Cette réforme, composée de deux projets de loi, sera soumise aux sénateurs en janvier.
« Nous ne sommes pas satisfaits », a dit Georges Fenech. « C’est une réformette insignifiante », a estimé Me Dupond-Moretti. « On nous a fait des promesses et on nous a présenté des réformettes », a assuré Roselyne Godard.
Georges Fenech a annoncé qu’une dizaine de députés avaient apporté leur soutien à la création de l’Observatoire. Trois des acquittés d’Outreau – les deux présents et Alain Marécaux – font partie de ce comité de soutien de même que plusieurs magistrats.

Suite ...

(The Age) Lorsque l’O.T.O. était publiquement accusé de pratiquer l’abus rituel et le contrôle mental

Share Button

Une militante anti-pédocriminalité accuse un groupe religieux occulte d’abriter des pratiques lors desquelles des enfants nus sont asservis et abusés sexuellement voir même assassinés. C’est ce qui a été déclaré hier dans un tribunal.

Suite ...

(La Dépêche) Castres – Prison avec sursis pour l’ex-élu pédophile

Share Button

Interpellé il y a un an pour des agressions sexuelles sur une fillette, Pierre Morel a avoué avoir fait d’autres victimes hier au tribunal.

L‘ancien élu Castrais, accusé de pédophilie, a été condamné hier soir à 3 ans de prison avec sursis et a été placé sous contrôle socio-judiciaire pendant 4 ans. Un an après son interpellation pour agressions sexuelles sur une fillette de son entourage, âgée de 6 ans, et pour détention de photos à caractère pédophile sur son ordinateur, Pierre Morel était en effet jugé hier devant le tribunal correctionnel. Mais ce procès a permis d’apprendre que l’ex-conseiller municipal d’opposition de Castres, qui avait démissionné l’été dernier, avait fait plusieurs victimes. La révélation de ses actes il y a un an a, en effet, provoqué d’autres témoignages. Car hier à la barre, cet homme de 67 ans était également poursuivi pour des agressions sexuelles commises il y a dix ans sur une autre enfant de sa famille qui avait 5 ans à l’époque. Il aurait même reconnu au cours de l’audience, qui s’est déroulée à huis clos, avoir fait au moins deux autres petites victimes dans les années 70. Des faits aujourd’hui prescrits. À l’époque, il habitait en Bretagne et exerçait la profession d’instituteur. C’est peu de temps après qu’il va refaire sa vie à Castres où il sera embauché comme fonctionnaire à la mairie avant de se lancer dans la politique lors des élections municipales de 2001 et d’intégrer le groupe des Verts dans l’opposition. S’il a reconnu l’intégralité des faits qui lui sont reprochés, Pierre Morel, légèrement amaigri, vivant aujourd’hui isolé de toute vie sociale, n’a pas été très bavard à la barre affirmant essentiellement être en train de se soigner après avoir d’abord fait une tentative de suicide. « Le fait d’oraliser ses actes lui a fait du bien et lui a permis d’engager une thérapie », précise son avocat maître Jean-Philippe Lagrange qui juge sévères les réquisitions de la procureure Danièle Drouy-Ayral qui a réclamé, au total pour les deux agressions, 6 ans et demi de prison dont quatre ans et demi ferme. « Elle a sanctionné toute une vie de mutisme et pas simplement les faits », ajoute maître Lagrange qui estime que la procureure n’a pas tenu compte de la personnalité de son client qui souffre d’une « psychopathologie » et qui n’agit pas, selon lui, par excitation sexuelle mais par « excitation de la transgression de l’interdit et par fascination pour le mal et l’horreur ».

Suite ...

Reportage France 2, Envoyé Spécial Cameroun: Nouvelle escale du tourisme sexuel

Share Button

LCP / Public Sénat Commission Outreau – Audition de maître Leduc-Novi, avocate de l’association « Enfance Majuscule »

Share Button

Audition de maître Leduc-Novi, avocate de l’association « Enfance Majuscule »

Partie 1 sur 4 (Introduction et première critique de l’instruction)

Suite ...