Archives pour la catégorie Tarn

France 3 Affaire Chastan: Les enfants seront remis au père le 7 Juillet

Share Button

Jt France 3 Tarn

« Dans l’affaire Chastan, le père va récupérer ses jumeaux de 9 ans le 6 Juillet prochain, une décision prise hier par le juge des enfants hier à Castres. Sandrine Chastan, la mère, va faire appel de cette décision; je vous le rappelle cette mère de famille avait était emprisonnée puis condamnée pour avoir fui le Tarn et privé de visite le père des jumeaux pendant un an, un ex-mari qu’elle accuse d’inceste. Pour l’heure la justice n’a rien retenu contre lui »

Suite ...

Sandrine Chastan – Seconde Mobilisation citoyenne à Castres le 15 juin 2012

Share Button

France 3 Tribunal de Castres: Prison avec Sursis pour Sandrine Chastan, sa maman et sa soeur, pour avoir protégé les enfants

Share Button

« A la sortie de la salle d’audience, après l’annonce du délibéré, un certain soulagement se lit sur son visage. Sandrine Chastan, sa mère et sa soeur son reconnus coupables pour non-représentation d’enfant agravé mais ressortent libre du tribunal. »

Suite ...

M6 Sandrine Chastan: condamnée pour avoir caché ses enfants

Share Button

« Condamnée pour avoir caché ses enfants pendant 1 an, une mère de famille s’est vue infligée ce matin à Castres une peine de prison. En 2009 elle avait pris la fuite avec ses 3 enfants qu’elle voulait protéger de son ex-mari contre lequel elle portait de graves accusations. Explications …

Suite ...

Mobilisation citoyenne à Castres – 6 Juin 2012

Share Button

(La Dépêche) Castres – Prison avec sursis pour l’ex-élu pédophile

Share Button

Interpellé il y a un an pour des agressions sexuelles sur une fillette, Pierre Morel a avoué avoir fait d’autres victimes hier au tribunal.

L‘ancien élu Castrais, accusé de pédophilie, a été condamné hier soir à 3 ans de prison avec sursis et a été placé sous contrôle socio-judiciaire pendant 4 ans. Un an après son interpellation pour agressions sexuelles sur une fillette de son entourage, âgée de 6 ans, et pour détention de photos à caractère pédophile sur son ordinateur, Pierre Morel était en effet jugé hier devant le tribunal correctionnel. Mais ce procès a permis d’apprendre que l’ex-conseiller municipal d’opposition de Castres, qui avait démissionné l’été dernier, avait fait plusieurs victimes. La révélation de ses actes il y a un an a, en effet, provoqué d’autres témoignages. Car hier à la barre, cet homme de 67 ans était également poursuivi pour des agressions sexuelles commises il y a dix ans sur une autre enfant de sa famille qui avait 5 ans à l’époque. Il aurait même reconnu au cours de l’audience, qui s’est déroulée à huis clos, avoir fait au moins deux autres petites victimes dans les années 70. Des faits aujourd’hui prescrits. À l’époque, il habitait en Bretagne et exerçait la profession d’instituteur. C’est peu de temps après qu’il va refaire sa vie à Castres où il sera embauché comme fonctionnaire à la mairie avant de se lancer dans la politique lors des élections municipales de 2001 et d’intégrer le groupe des Verts dans l’opposition. S’il a reconnu l’intégralité des faits qui lui sont reprochés, Pierre Morel, légèrement amaigri, vivant aujourd’hui isolé de toute vie sociale, n’a pas été très bavard à la barre affirmant essentiellement être en train de se soigner après avoir d’abord fait une tentative de suicide. « Le fait d’oraliser ses actes lui a fait du bien et lui a permis d’engager une thérapie », précise son avocat maître Jean-Philippe Lagrange qui juge sévères les réquisitions de la procureure Danièle Drouy-Ayral qui a réclamé, au total pour les deux agressions, 6 ans et demi de prison dont quatre ans et demi ferme. « Elle a sanctionné toute une vie de mutisme et pas simplement les faits », ajoute maître Lagrange qui estime que la procureure n’a pas tenu compte de la personnalité de son client qui souffre d’une « psychopathologie » et qui n’agit pas, selon lui, par excitation sexuelle mais par « excitation de la transgression de l’interdit et par fascination pour le mal et l’horreur ».

Suite ...