Archives pour la catégorie Hama Amadou

RFI Niger: la session parlementaire s’ouvre sans Hama Amadou

Share Button

Au Niger, l’ouverture de la session parlementaire ordinaire a eu lieu ce mercredi matin. Elle était très attendue sur fond de tension depuis que Hama Amadou, le président de l’Assemblée nationale, s’est exilé en France, niant les soupçons qui pèsent contre lui dans l’affaire de «supposition d’enfants». Une tension qui s’est accrue en début de semaine avec le mandat d’arrêt national lancé contre lui par la justice nigérienne.

Suite ...

Africk.com Trafic international de bébés : mandat d’arrêt contre le président du Parlement nigérien

Share Button
Un mandat d’arrêt a été émis contre le président de l’Assemblée nationale nigérienne suite à sa présumée implication dans le trafic international de bébés entre le Nigeria, le Bénin et le Niger.

Le président du Parlement nigérien, Hama Amadou, est toujours en fuite. Un mandat d’arrêt a été émis à son encontre pour sa présumée implication dans un trafic international de bébés, ont annoncé lundi ses avocats. « C’est affirmatif. Le juge d’instruction a délivré un mandat d’arrêt » vendredi contre Hama Amadou, a dit Me Souley Oumarou, l’un de ses avocats. Mais pour l’heure, il ne s’agit que d’un mandat d’arrêt national émis vendredi par le doyen des juges d’instruction, selon Mossi Boubacar, un autre avocat du président de l’Assemblée nationale, pour « entendre Hama Amadou dans l’affaire +des bébés importés+ du Nigeria », a déclaré une source judiciaire.

Suite ...

Jeune Afrique Hama Amadou : « J’ai fui le Niger pour sauver ma peau »

Share Button

Il a préféré quitter le Niger plutôt que de risquer la prison. Accusé de complicité dans une affaire de trafic d’enfants, le président de l’Assemblée nationale Hama Amadou a accordé à J.A. son premier entretien depuis sa fuite.

Suite ...

Niger : Hama Amadou s’explique sur son exil

Share Button

Hama Amadou a fui le Niger la semaine dernière. Il était sur le point d’être interpellé dans le cadre d’une affaire de trafic de bébés pour laquelle sa deuxième épouse est en prison. Le président de l’Assemblée nationale et principal opposant du président Mahamadou Issoufou dénonce un complot politique.

Suite ...