Archives pour la catégorie Najat Anwar

(Pedopolis) Pédocriminalité : AIDONS le Documentaire «Maroc, l’innocence sacrifiée » à être diffusé sur NETFLIX

Share Button

Prix SOSE 2017Ce documentaire dors dans un tiroir depuis 2017, il n’a été diffusé nul part excepté en Arménie au 6ème Festival International du Film SOSE, où il a reçu le Prix Spécial du Festival, et depuis rien … Fruit de 2 années d’investigations, ce film documentaire doit être vu par le maximum de gens. Il donne la parole aux victimes d’actes pédophiles au Maroc et à toutes celles et ceux qui œuvrent au quotidien pour leur venir en aide…

Suite ...

(LaVieEco) Pédophilie au Maroc : 26 000 enfants sont violés chaque année !

Share Button

Les agressions sexuelles contre les mineurs ne se comptent plus. Des ONG avancent une moyenne de 71 enfants violés par jour. Les tabous sont brisés et les Marocains osent en parler plus librement. Mais les lois sanctionnant la pédophilie ne sont pas toujours appliquées d’une façon ferme. Il n’y a pas de juges spécialisés, et il arrive que des familles ne dénoncent que tardivement lorsqu’il s’agit d’agression sexuelle.

Suite ...

(Islam & Info) Pédophilie au Maroc – Plus de 70 enfants violés par jour, 26 000 chaque année

Share Button

Quelque 26.000 enfants mineurs sont violés au Maroc chaque année, soit en moyenne 71 enfants par jour, révèle Najat Anwar, présidente de “Touche pas à mon enfant” à Bladi.net. La militante, désespérée par la recrudescence de ce phénomène, dénonce l’inaction du gouvernement.

Suite ...

(Bladi.net) Maroc – Un journaliste français condamné à 12 ans de prison pour pédophilie à Casablanca

Share Button

Calvez Yvon Guillaume Albert, journaliste français de 60 ans, a été condamné mardi à 12 ans de prison ferme par la Cour d’appel de Casablanca pour avoir exploité sexuellement des enfants. Le pédophile était poursuivi également pour séjour illégal au Maroc.

Suite ...

(Jeune Afrique) Najat Anwar : « Maintenant, les autorités traitent de la même manière un pédophile marocain ou étranger »

Share Button

Le 28 septembre, le procès par contumace d’un dirigeant français d’une chaîne hôtelière de luxe dans une affaire de pédophilie a débuté à Marrakech. Longtemps accusées de laxisme, les autorités marocaines ont durci le ton face aux prédateurs sexuels étrangers. Certains continuent malgré tout à passer au travers des mailles du filet. Le point avec Najat Anwar, présidente de l’association « Touche pas à mon enfant ».

Suite ...