Archives pour la catégorie Olivier Pighetti

Réalisateur

(Documentaire RTBF, Retour aux sources) Les cobayes de la CIA

Share Button

https://youtu.be/V1r3dc31CiU

Les cobayes de la CIA est un film historique, accusateur, et documenté sur la face occulte de ce qui s’est passé dans les années 50, 60 et 70 aux Etats-Unis. Sous prétexte de recherches sur le cerveau humain, des dizaines de milliers de personnes vont servir de cobayes non volontaires et devenir des de laboratoires au service d’un programme de recherche top secret de la CIA. Ces cobayes étaient recrutés parmi les indigents, les déshérités, dans les prisons, les hôpitaux, les casernes et même les orphelinats. But de la manœuvre : effacer la mémoire, trouver un moyen pour faire avouer un ennemi, fabriquer une machine humaine prête à tuer contre son gré.

Suite ...

(RTBF, Un jour dans l'Histoire) Interview d’Olivier Pighetti, réalisateur du documentaire  » Les cobayes de la CIA « 

Share Button
Durant les années 50, 60 et 70, l’armée américain et la CIA on lancé des programmes d’expérimentations illégales médicales et militaires à grande échelle sur des citoyens pas toujours volontaires…

 Les cobayes de la CIA  - Tous droits réservés ©
Les cobayes de la CIA – Tous droits réservés ©

Alors même que les Etat-Unis étaient le fer de lance du procès, à Nuremberg, d’un semblable appareil expérimental nazi. Soumission psychique, manipulation mentale, lavage de cerveau, irradiation, administration de substances toxiques administrées sur des cobayes recrutés parmi les déshérités de l’Amérique, les prisonniers, les malades, les orphelins. But de la manoeuvre : peaufiner les techniques de guerre psychologique, de défense anti-atomique, d’interrogatoire… et fabriquer une machine humaine prête à tuer.

Suite ...

(Reportage France 3) Un village empoisonné par la CIA ? Pont-Saint-Esprit 1951

Share Button

Déconseillé aux moins de 10 ans

Le 17 août 1951 à Pont-Saint-Esprit, dans le Gard, le village entier semble pris de folie, après ce qui ressemble à une banale intoxication collective. Pendant une semaine, les scènes surréalistes s’enchaînent, avec des habitants en proie au délire et à des hallucinations. A l’issue de cette semaine, on déplore cinq morts et 300 malades, dont une soixantaine internée dans des hôpitaux psychiatriques. En 2009, le journaliste américain Hank Albarelli assure dans un livre que le village aurait été victime d’une expérience sur les effets du LSD, menée conjointement par l’armée américaine et la CIA. Une théorie qui prend place aux côtés de l’empoisonnement par l’ergot de seigle ou les mycotoxines dans le catalogue des hypothèses.

Suite ...