Archives pour la catégorie Bangui

(Le Monde) Centrafrique : la justice écarte des accusations contre les soldats de « Sangaris »

Share Button
Plusieurs enquêtes ont été closes sans poursuite, tandis que de nouvelles accusations de viols émergent.

La justice française n’a pas, à ce jour, étayé les accusations de viols qui pèsent sur les soldats de la force « Sangaris » en République centrafricaine (RCA), en dépit de plusieurs enquêtes ouvertes depuis 2014. La France est intervenue en RCA en décembre 2013 en pleine guerre civile, déployant jusqu’à 2 500 soldats dans le pays. L’opération « Sangaris » a été officiellement close fin octobre 2016.

Suite ...

(Zero Impunity & Change.org) Pour mettre fin à l’impunité des soldats français accusés de violences sexuelles

Share Button

SIGNEZ la pétition : https://www.change.org/ZeroImpunityArmeeFrancaise

Depuis plusieurs mois, de nombreux cas de violences sexuelles en Centrafrique ont été dénoncés. En cause : des soldats français de l’opération Sangaris. Les victimes, le plus souvent des enfants, auraient été abusées dans un contexte de guerre et de grande précarité. Ces mineurs relatent, en effet, des échanges de fellations contre nourriture.

Suite ...

(Le Parisien) Centrafrique : des Casques bleus de nouveau accusés de viols sur enfants

Share Button

L’ONU a annoncé ce mardi avoir ouvert une enquête sur de nouvelles accusations d’abus sexuels et d’exploitation sexuelle contre ses Casques bleus et des forces internationales en République centrafricaine (RCA). Les victimes présumées sont quatre fillettes soumises à des «abus sexuels et à une exploitation sexuelle» à Bangui par des soldats de trois pays, non précisés, participant à la Mission de l’ONU en RCA (Minusca).

Suite ...

(AFP / Romandie) Viols d’enfants en Centrafrique: échec flagrant de l’ONU, selon des enquêteurs

Share Button

Nations unies (Etats-Unis) – Un groupe d’experts indépendants a dénoncé jeudi un échec flagrant de l’ONU dans la gestion des accusations de viol d’enfants par des soldats français et africains en République centrafricaine.

Suite ...

(I>télé) Accusations de viols en Centrafrique: 4 militaires français entendus à Paris

Share Button

Quatre militaires ont été entendus mardi à Paris, un sous le régime de la garde à vue et trois autres en audition libre. Tous appartiennent au 152ème régiment d’infanterie de Colmar (Haut-Rhin).

Suite ...

Le Parisien Soldats français accusés de viols en Centrafrique : des enfants témoignent

Share Button

Deux visages d’ange sur des corps chétifs. Marcus* et Isidore* ont environ 9 ans, des rêves plein la tête — le premier s’imagine mécanicien, le second banquier — mais portent sur leurs trop frêles silhouettes le poids d’un lourd passé. Emportés par la folie meurtrière qui s’est abattue sur Bangui en décembre 2013, ils ont échoué dans le misérable camp M’Poko.

Suite ...

Arrêt sur Image Abus sexuels / troupes françaises en Afrique : lanceur d’alerte ONU suspendu

Share Button

« Un responsable humanitaire de l’ONU suspendu pour avoir fait fuiter un rapport sur des abus sur mineurs de troupes françaises [sous commandement de l'ONU]«  La nouvelle est en page d’accueil du site du Guardian, qui révèle l’affaire, mais aussi de plusieurs sites de presse français, comme Le Monde, qui reprend une dépêche AFP. Selon le quotidien britannique, un directeur des opérations du Haut Commissariat pour les droits de l’homme, Anders Kompass, a été suspendu et risque d’être licencié pour avoir transmis aux autorités françaises un rapport interne de l’ONU. Celui-ci recense de nombreux cas d’abus sexuels sur mineurs de troupes françaises sous commandement de l’ONU en/Centpavrique. « Des sources proches du dossiers indique qu’Anders Kompass a transmis [ces] documents à cause de l’inaction de l’ONU pour faire cesser les abus, précise le quotidien britannique. Kompass, qui est basé à Genève, a été suspendu de son poste la semaine dernière et accusé d’avoir fait fuiter un rapport confidentiel et d’enfreindre le protocole ».

Suite ...

Mediapart Orange veut licencier un lanceur d’alerte

Share Button

Après avoir dénoncé une série de soupçons de malversations au sein de son entreprise, Yves Garcia est menacé par une procédure disciplinaire. Il est convoqué lundi 30 juin à l’inspection du travail, Orange ayant demandé son licenciement.

Suite ...

Source x Courrier du lanceur d’alerte Yves Garcia à son patron Stéphane Richard, Président de Orange S.A.

Share Button
  • Lettre RAR par précaution
  • Objet: CCP disciplinaire illégale du 23 mai 2014

Monsieur le Président,

Je fais suite à LETTRE D’ALERTE ANTI CORRUPTION que je vous ai adressée le 2 avril 2013 par lettre RAR et par courrier électronique.

Suite ...

L'Express n°3210 Guinée équatoriale: les gros pépins d’Orange

Share Button

Affaire de moeurs, guérilla judiciaire interne, contentieux avec les autorités de Malabo: l’aventure du géant des télécoms dans un pays qui faisait figure d’eldorado vire à l’aigre.

Suite ...