Archives pour la catégorie (2008) Affaire des Pépins d’Orange

(Facebook - Communiqué n°3) Serge Garde, Procès Orange

Share Button

serge-gardeAttaqué en diffamation par Orange, suite à mes déclarations pendant l’émission « C dans l’air » d’Yves Calvi, le 5 avril dernier, nous avons fait, mon avocat, Me Richard Valeanu, et moi-même, l’offre de preuves, dans le délai légal.
Nous avons apporté les preuves de la véracité de mes propos concernant le viol d’une enfant de 13 ans et neuf mois, par un cadre d’Orange en Guinée Equatoriale ; le fait que l’enfant s’est retrouvée enceinte; qu’elle a donné naissance à un bébé; que ce bébé a été abandonné par son géniteur; et nous avons fourni plueirus preuves de l’implication d’Orange dans l’étouffement de l’affaire et l’impunité toujours actuelle de ce cadre-violeur.
Orange n’a pas fait, comme la loi le lui permettait, d’offre de contre preuves.
Comme je vous l’ai promis, je vous tiendrai informés de la suite de la procédure.
Merci aux premiers donateurs qui vont permettre, via mon Comité de soutien, de faire face aux frais judiciaires de cette procédure qui m’est imposée.
Merci à vous toutes et tous qui m’apportez un soutien actif dans cette épreuve.
Merci à Karl Zéro qui rejoint notre Comité de soutien.

Suite ...

(Facebook - Communiqué n°2) Orange contre Garde (Appel à souscription pour régler les frais de justice)

Share Button

serge-gardeCelles et ceux qui souhaitent participer à l’action citoyenne pour que la vérité éclate enfin sur les agissements d’Orange en Guinée Equatoriale, peuvent rejoindre le Comité de soutien créé par des ami-es proches. Pour faire face au marathon judiciaire qu’Orange m’impose, une souscription est ouverte.
Vous pouvez adresser vos dons par chèques à l’ordre de:

Suite ...

(Facebook - Communiqué n°1) France Telecom Orange attaque Serge Garde en diffamation pour ses propos dans « C dans l’Air »

Share Button

serge-gardeOrange amère.
France-télécom-Orange m’attaque en diffamation, après l’émission « C dans l’air » du 5 avril 2016, sur France 5. Entre autres, j’avais évoqué devant Yves Calvi et ses invités les viols répétés d’une enfant de 13 ans et 9 mois par un cadre d’Orange en Guinée Equatoriale.
Me Richard Valéanu, du barreau de Paris, assure ma défense.

Suite ...

(Extrait de "C dans l'air", France 5) Serge Garde évoque une affaire de pédocriminalité dans une filiale d’Orange France Télécom en Afrique

Share Button

(Extrait de "C dans l'air", France 5) Serge Garde sur la pédocriminalité institutionnelle « quand est-ce qu’on en parle ? »

Share Button

(Débat France 5, C dans l'air) Pédophiles: l’école et l’église (Émission censurée)

Share Button

Les faits avaient choqué tout le pays et ébranlé l’an dernier l’Education nationale. Le directeur d’école de Villefontaine dans l’Isère, Romain F., 46 ans, avait été mis en examen et écroué pour des viols commis sur des élèves – la justice évoque plus de 60 victimes potentielles dans différents établissements scolaires où a officié l’enseignant. Incarcéré à la prison de Lyon-Corbas, il a été retrouvé mort ce mardi, pendu dans sa cellule.

Suite ...

Mediapart Orange veut licencier un lanceur d’alerte

Share Button

Après avoir dénoncé une série de soupçons de malversations au sein de son entreprise, Yves Garcia est menacé par une procédure disciplinaire. Il est convoqué lundi 30 juin à l’inspection du travail, Orange ayant demandé son licenciement.

Suite ...

Source x Courrier du lanceur d’alerte Yves Garcia à son patron Stéphane Richard, Président de Orange S.A.

Share Button
  • Lettre RAR par précaution
  • Objet: CCP disciplinaire illégale du 23 mai 2014

Monsieur le Président,

Je fais suite à LETTRE D’ALERTE ANTI CORRUPTION que je vous ai adressée le 2 avril 2013 par lettre RAR et par courrier électronique.

Suite ...

Congo Liberty Chez Orange S.A., tolérance zéro contre un lanceur d’alerte anti-corruption, responsable de section syndicale : ALLO ! Ne quittez pas, alertez et vous serez licencié !

Share Button

Un salarié, le 02 avril 2013, par courrier d’alerte à Monsieur Stéphane RICHARD, Président d’ORANGE S.A., adressé en respect des dispositions de l’article 6 de la charte de POLITIQUE ANTI CORRUPTION (PAC) de l’entreprise et des articles 1 à 10 de la loi n°2007-1598 du 13 novembre 2007 relative à la lutte contre la corruption, avait effectué une signalisation de faits de corruptions affectant certaines filiales d’ORANGE en Afrique.

Suite ...

Blog Médiapart Lanceur d’alerte puni à Orange ?

Share Button

Comment devient-on lanceur d’alerte? Acte civique, engagement militant, justicier /redresseur de torts, porte-étendard de la justice, se protéger des éclaboussures de trafics, défense individuelle de malversations collectives? Vraisemblablement autant de profils, de situations que de lanceurs d’alerte. Le sort d’un cadre d’Orange, Yves Garcia, apporte des éléments de compréhension.

Suite ...

La Lettre du Continent n°676 Marc Rennard (Orange) n’en a pas fini avec Malabo

Share Button

LC676 rennard orangeLe vice-président exécutif d’Orange chargé des activités Afrique, Asie et Moyen-Orient, Marc Rennard, est appelé à comparaitre, le 7 mars, devant la 17ème chambre du TGI de Paris, suite à la plainte en diffamation déposée par Yves Garcia. Ce dernier, cadre du groupe français de télécoms détaché durant plusieurs années à Malabo, n’a pas apprécié d’être accusé par Marc Rennard, dans une enquête parue début 2013 dans l’hebdomadaire français l’Express, d’entretenir une relation avec Violetta Beseku Ayingono. Aidée pas Yves Garcia, cette ressortissante équato-guinéenne dénonce depuis plusieurs mois le viol de sa soeur mineure, à Malabo, par un cadre technique d’Orange aujourd’hui revenu en France. (LC n°634). A suivre.

Suite ...

La Lettre du Continent n°657 Les pépins d’Orange avec ses filiales

Share Button

pepins-orange-filialesLe procureur de Paris et la division de la Commission européenne chargée des affaires intérieures, présidée par Cécilia Malmström, devraient être saisis, cette semaine, d’une plainte de Me Norbert Tricaud concernant le groupe France Télécom-Orange (FT). Cet avocat parisien, défenseur d’Yves Garcia, un cadre de la direction Afrique/Moyen-Orient et Asie (AMOA) du groupe français de télécoms et délégué syndical, entend alerter sur des « présomptions de malversations comptables graves ». Auditeur interne à FT alors qu’il avait des responsabilités dans les filiales centrafricaines et équato-guinéenne, Yves Garcia, qui agit en qualité de témoin direct, attire depuis plusieurs mois l’atention de sa hiérarchie sur des comportements qu’il juge « anti-déontologiques ». Concernannt la société la société Getesa, filiale de FT en Guinée équatoriale, il s’appuie sur un audit effectué par Deloitte en 2009, dont les conclusions sont accablantes. Pour cette seule année, le cabinet note « un dépassement budgétaire de 2.5 milliards F CFA sans autorisation » ; « un dispositif interne de contrôle inexistant » ; « des factures d’achat dont les montants sont nettement supérieurs aux bons de commande » ; « des détournements ou vol des stocks marchands », etc. D’autres soupçons concernent les filiales en côte d’Ivoire, au Niger et en Centrafrique. Yves Garcia demande la réalisation d’un audit sur l’utilisation des subventions que l’état français, actionnaire de FT à hauteur de 26.97%, a versé ces dix dernières années à l’opérateur. En vain. Comme seul réponse, il a reçu de la direction des ressources humaines de FT une menace de sanction pouvant aller jusqu’au licenciement pour « accusations mensongères, atteinte à l’image de FT, discrédit et atteinte à la réputation de (sa) hiérarchie ». Le 29 novembre 2012, Norbert Tricaud a interpellé la Cour des Comptes. Plusieurs courriers ont par ailleurs été adressés au patron de FT, Stéphane Richard. Faute de recour, Me Tricaud veut faire monter la pression d’un cran en s’adressant au procureur de la République et aux instances européennes.

Suite ...