Les chroniques de Svali n°30 – Comment aider un survivant

Share Button

L’une des plus fréquentes questions que l’on me pose est,  »comment puis-je aider un survivant ? » Elle est posée par des épouses, des amis, des membres de l’église, et représente le désir de vouloir être d’une aide quelconque. Cachée derrière cette question se trouve souvent la demande voilée,  »Je ne veux rien faire de nuisible par erreur. »

Suite ...

RTS Réseaux pédophiles : la pièce qui accuse

Share Button
Un reportage de Anne Gintzburger, Frédérick Lacroix et Laurence Beneux [DR] Pour des raisons de droits cette video n’est pas disponible sur notre site.
Pourquoi la justice ne fait-elle presque rien pour arrêter les pédophiles ? L’an passé, un CD rom contenant des milliers de photos d’enfants abusés a été remis aux juges dans plusieurs pays européens. Des mères y ont reconnu leur fils ou leur fille. Ce reportage cherche à comprendre pourquoi l’enquête n’a pas progressé malgré des indices troublant.

En février 2000, on découvrait en France l’existence d’un CD Rom pédophile rassemblant des milliers d’images pornographiques mettant en scène des mineurs. Ce CD Rom avait été découvert chez un pédophile hollandais du nom de Gerrit Ulrich, assassiné depuis. Des images insoutenables qui montrent que les enfants sont victimes d’u n trafic comparable à celui de la drogue.

Suite ...

Libération L’affaire Cohn-Bendit ou le procès de Mai 68

Share Button

En 2001, quand éclate la polémique sur son livre « Le grand Bazar » publié en 1975, Daniel Cohn-Bendit admet la provocation mais, comme Joschka Fischer, dénonce la chasse à l’homme.

Suite ...

L'Express Le remords de Cohn-Bendit

Share Button
Le député européen a écrit des pages choquantes sur son activité d’éducateur, dans les années 70. Invoquant le contexte de l’époque, il s’explique

Suite ...

Pas si fou… un schizophrène se raconte

Share Button

Extrait du reportage ZDF "La mort subite de l’affaire Dutroux" RAPPELS SUR L’AFFAIRE DUTROUX: Liste de quelqu’unes des morts suspectes

Share Button

Les chroniques de Svali n°27 – Interview de Jeannie Riseman

Share Button

par Svali

Occasionnellement il y a des survivants avec un don spécial qui choisissent d’utiliser cette capacité pour aider d’autres survivants. Jeannie Riseman est dans ce cas. C’est un écrivain et un éditeur talentueux et le fruit de son travail est visible dans le magazine  »Survivance » (Survivorshiphttp://www.survivorship.org/), créé par Caryn Stardancer, que Jeannie édite aujourd’hui.

Suite ...

Les Chroniques de Svali n°26 – Survivre à la torture

Share Button

par Svali

J’avais quatre ans et j’étais ligotée sur une chaise. Des sangles rembourrées immobilisaient mes bras, mes poignets et mes pieds, mon cou et ma tête étaient coincés dans un système empêchant tout mouvement. Une femme s’avança vers moi, en me parlant tout bas en allemand d’une voix dure. Quand je ne répondais pas correctement, elle s’approchait de moi, son visage coléreux juste au-dessus du mien terrifié. Lentement, méthodiquement, elle prenait la cigarette coincée entre ses lèvres et la dirigeait vers ma cuisse nue. Elle gardait la cigarette là pendant que je hurlais. La femme était ma mère et la petite cicatrice ronde est toujours là aujourd’hui.

Suite ...

Les chroniques de Svali n°25 – Une Interview de Brice Taylor, première partie

Share Button

par Svali

Brice Taylor est une survivante d’un programme MK-ULTRA dont elle a dénoncé les abus rituels. Elle est l’auteur du livre  »Thanks for the memories : the truth has set me free » (Merci aux souvenirs : la vérité m’a libérée), où elle expose les intrigues du gouvernement et l’emploi  »d’esclaves sexuelles » par des gens haut placés. Elle est également propriétaire de EEG Spectrum, centre de soins par travail sur les ondes cérébrales, situé en Caroline du nord. Elle a gentiment accepté d’être interviewée pour cet article et de partager ses sentiment sur ce sujet. Ça vaut le coup de l’écouter, c’est une personne courageuse et son combat pour elle-même et sa fille est des plus inspirants.

Suite ...

Extrait de "Snuff: a documentary about killing on camera" Un trafic de snuff-movies d’enfants démentelé (UK – 2000)

Share Button

Reportage / Alex Jones Dark Secrets Inside Bohemian Grove

Share Button

Le Bohemian Club, créé en 1872 par cinq journalistes du San Francisco Examiner (qui en furent exclus par la suite) et situé à San Francisco en Californie, est l’un des clubs les plus fermés du monde. Véritable club néo-conservatiste1 de l’élite et des personnes d’influence, il regroupe quelques 2 000 membres (uniquement des hommes, pour la plupart des Américains qui représentent au total le quart de la fortune privée aux États-Unis, mais aussi quelques Européens et Asiatiques) qui se réunissent tous les ans lors des deux dernières semaines du mois de juillet au Bohemian Grove. La cotisation est de 25 000 $ et la liste d’attente est de 21 ans au minimum.Le Bohemian Grove est une propriété privée de 11 km² appartenant au club, située à Monte Rio en Californie. Les membres du club s’y réunissent chaque année, les deux dernières semaines de juillet.
Ils y exercent leurs talents musicaux, comiques, mais des discours y sont aussi tenus.Lors de l’été 2000, le journaliste Alex Jones a infiltré le Bohemian Grove et a filmé la cérémonie pour réaliser son documentaire Dark secrets inside Bohemian Grove2. Le documentaire est disponible ci dessous.Selon lui, des cérémonies païennes d’inspiration druidique y auraient lieu. La cérémonie du Cremation of care qui ouvre les deux semaines annuelles de séminaire au Bomemian Grove reprend des rites druidiques et babyloniens au bord d’un lac artificiel et au pied d’une statue de hibou en ciment de 12 mètres (le hibou est le symbole du club, que l’on retrouve sur son logo). Durant la cérémonie, des haut-parleurs sont posés à côté du hibou, donnant l’illusion qu’il parle, agissant ainsi en tant que maître de cérémonie. La voix enregistrée de l’ancien-journaliste Walter Cronkite, un membre Bohemian Club, est utilisée comme voix du hibou pendant la cérémonie. Les parties du manuscrit peuvent contenir des allusions aux prisonniers prétendus des druides représentant les tribus ennemies. À la fin de la cérémonie, une barque contenant un cercueil dérive jusqu’au pied du hibou. Le cercueil contient une effigie d’enfant, qui est alors brûlée sur un bûcher, ce qui fait penser au culte des démons Baal ou Moloch. L’incinération symbolise la disparition des soucis pour les membres du club.

Suite ...

Les Chroniques de Svali n°24 – Qu’est-ce que « l’Ordre Illuminati » et qui sont-ils ?

Share Button

par Svali

Récemment, HJ Springer, l’éditeur de Centrex a fait une série d’interview par e-mail avec moi. Il les a publié sur son site et j’ai décidé de partager un de ces articles pour deux raisons:

Suite ...

Base de Données sur les réseaux pédocriminels