Compilation Anna Gristina : Proxénète pour clients fortunés.

Share Button

Rappel des faits (Mars 2012) :

« La liste des clients de Gristina comprenait des politiciens puissants, de haut-responsables de la police, des avocats, des banquiers influents, des directeurs de sociétés de divertissement, des hommes d’affaires, ainsi que plusieurs clients européens ultra-riches. » [...] « Selon l’adjoint du procureur de Manhattan, Charles Linehan, certaines des rencontres à caractère sexuel incluaient la participation de mineures. » New York Post (6 Mars 2012)

« Les officiels ont déclaré posséder plus de 100 h d’écoute téléphonique d’Anna Gristina, notamment des passages où elle parle de fournir des mineures à ses clients. » Business Insider (7 Mars 2012)

« Arrêtée au mois de février après avoir été piégée par la police, cette Écossaise résidant à New York avait réclamé le non-lieu, « parce que le policier sous couverture avait seulement regardé deux femmes faire l’amour sans avoir lui-même de relation sexuelle », affirmait l’avocat de la jeune femme. Mais le juge chargé du dossier ne l’a pas entendu de cette oreille, si l’on peut dire. Pour le magistrat, il y a bien proxénétisme. Peu importe que le mari d’Anna Gristina assure que son épouse ne faisait que diriger un service de rencontres pour rendre service à ses amis très riches et très puissants. » RFI (17 Août 2012)

Extraits de l’émission de Dr Phil (Septembre 2012)

Clash avec l’avocat concernant le volet pédophile de l’affaire.
Anna Gristina sur le secret autour de l’affaire et sa version des faits.

dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xxfyn6_usa-un-reseau-de-prostitution-elitiste-demantele-a-new-york-septembre-2012-suite_news

Article du Telegraph (6 Décembre 2012) :

Anna Gristina, la ‘Madame’ écossaise, compte dévoiler le nom de ces clients lors de l’émission de télévision de Dr Phil

La «Madame écossaise» (alias « The Millionaire Madam »), qui a été accusé de diriger une maison close depuis sa demeure à New York, a déclaré qu’elle envisageait de révéler les noms de certains de ses clients prestigieux lors d’une apparition à la télévision la semaine prochaine.

Anna Gristina a plaidé coupable pour incitation à la prostitution et a évité un procès durant lequel les procureurs auraient démontré qu’elle était en charge d’un réseau de prostitution avec de nombreux clients richissimes. Avant de plaider coupable, elle a déclaré qu’elle ne faisait qu’entreprendre un service de rencontres.

A présent Gristina, qui est née près d’Edimbourg, annonce qu’elle va écrire un livre où elle révèlera les noms des clients. Mais elle apparaitra d’abord dans l’émission de Dr Phil, un talk-show de la télévision américaine, dans laquelle elle promet de nommer certains de ses clients.

Elle a déclaré au New York Daily News que les fans de football américain seraient particulièrement intéressés par son livre. Elle a également confié au New York Post:

« Je vais vous donner un des noms des hauts responsables du NFL (National Football League : Football américain) Et il y a aussi un ancien joueur très célèbre. Regardez le talk show de Dr Phil ! »

Gristina était de nouveau au tribunal cette semaine pour demander au juge la permission de se rendre en Californie pour apparaître dans l’émission. Mais les experts juridiques se sont demandés si, suite à son plaidoyer de culpabilité, elle sera en mesure de gagner de l’argent avec ce livre. L’état de New York dispose de lois pour empêcher les criminels de gagner de l’argent grâce à leurs crimes passés.

Michael Bamberger, un avocat spécialiste du 1er amendement, a déclaré au Daily News :

« Que dit la loi essentiellement, il est interdit à quiconque d’utiliser les informations juridiques communiquées lors d’un procès en pénal à des fins pécunières. » [...] « Certains pourront faire valoir que le nom des clients figure dans la catégorie des informations réservées à la cour. C’est cette loi qui risque d’être appliquée. »

.

Article du DailyRecord (6 Février 2013) :

Anna Gristina, cette mère d’origine écossaise surnommée « Madame Manhattan » a finalement admis hier son passé de proxénète.

Cette femme de 45 ans, originaire de Kirkliston près d’Edimbourg, est ressortie libre du tribunal de New York en Novembre, après avoir été condamnée et avoir purgé quatre mois de prison.

Les larmes aux yeux Anna Gristina a déclaré à l’animateur de télévision qu’elle possédait une base de données mondiale comprenant plus d’une centaine de prostituées de luxe basées à New York et à Londres.

Elle a affirmé que le fait d’avoir rencarder ces dernières avec de riches vieillards « avait été très plaisant ».

Seules des filles « de bonne tenue et bien entretenues » figuraient sur sa liste et Gristina gagnait entre £375 et £625 (430 € et 720 €) par mise en relation.

Elle avait plaidé coupable pour incitation à la prostitution après avoir organisé une rencontre à caractère sexuelle avec deux jeunes femmes, tarifée £1200 (1385 €), pour un client qui était en fait un policier en civil.

La première interview importante d’Anna Gristina eut lieu aprés sa libération lors de l’émission TV du Dr Phil. (voir extraits plus haut)

Cette maman de quatre enfants lui a confié avoir commencé son service de matchmaking* car il y avait de la demande de la part des riches, des hommes seuls ayant la quarantaine qui voulaient rencontrer quelqu’un. Les choses auraient évolué avec le temps, les hommes voulant davantage « tester » une femme pour le week-end.
Aveux d’Anna Gristina lors de l’émission du 5 Février 2013

A cela, elle a répondu : « Si vous appelez ça comme ça, alors oui. »

Mais Gristina a ajouté : « Je n’ai jamais géré un service d’escorte. C’est bien en deçà de ce dont j’avais la charge en terme de revenus. » [...] « Mais, en effet, des hommes âgés ont rencontré des jeunes femmes très belles avec l’espoir de coucher avec. »

Lorsque McGraw (Dr Phil) lui ai demandé si elle pensait que ce qu’elle faisait était « plus classe » que d’être à la tête d’un service d’escorte, elle a répondu qu’elle n’avait jamais ordonné à qui que ce soit d’avoir des relations sexuelles pour de l’argent.

« Je savais que ça allait plus loin, mais c’était quelque chose dont personne n’a jamais parlé. » [...] « Il s’agissait de matchmaking normal, même si nous avons matcher** l’argent avec la beauté. »

Avant l’émission, Gristina, dont les anciens clients comprenaient des célébrités, des banquiers et même des membres de la royauté, avait déclaré qu’elle révélerait des noms. Mais McGraw, un psychologue qui a fait sa renommée grâce au « The Oprah Winfrey Show » dans les années 90, l’en a empêché jugeant sa crédibilité trop faible.

Gristina a été arrêtée en Février 2012. Les procureurs l’ont accusé d’avoir gagné 6 millions de £ en l’espace de 10 ans par le biais d’un réseau de prostitution élitiste, mais ces allégations n’ont pas été prouvées lors du procés. Suite à sa libération, elle a annoncé qu’elle avait l’intention de passer du temps avec ses cochons bien pansus, dans sa ferme située dans l’État de New York, et de travailler dans le cadre de la protection des animaux.

Notes :

* matchmaking : services de rencontre par affinité, principalement via internet, système sensé avoir remplacé les agences matrimoniales.

** matcher : « faire correspondre » / jeu de mot abusif –> « This was a regular matchmaking thing but we were matching money with beauty. »

Traduction : Guilux04 & Golden Awake

Laisser un commentaire