6Médias Le prince Andrew au cœur d’une affaire d’esclavagisme sexuel

Share Button

Séisme à Buckingham. L’Angleterre sombre, une fois de plus, dans la tourmente des affaires sexuelles. Cette fois, c’est le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II et frère du Prince Charles qui est cité dans une affaire d’abus sexuel sur mineure aux États-Unis. Une affaire qui le poursuit depuis de nombreuses années et dont le Palais de Buckingham se serait bien passé. C’est une nouvelle fois sa vieille et controversée amitié avec un richissime homme d’affaires américain, Jeffrey Epstein, qui a plongé le prince de 54 ans dans la tourmente.

Une jeune femme affirme avoir été contrainte à des rapports sexuels avec le du d’York lors de plusieurs orgies. Buckingham n’a pas tardé à publier un communiqué pour nier ces allégations. Le prince Andrew a déjà été mis en cause pour ses relations douteuses avec Jeffrey Epstein. En 2011, il avait dû démissionner de son rôle de représentant du gouvernement britannique pour le commerce international à cause de son amitié avec le multimillionnaire.

Laisser un commentaire