Trailer : “An Open Secret”, le documentaire qui expose la pédophilie à Hollywood

Konbini “An Open Secret”, le documentaire qui expose la pédophilie à Hollywood

Share Button

An Open Secret, un documentaire controversé évoquant l’abus d’enfants par l’industrie du divertissement hollywoodienne, vient d’être projeté à Cannes.

Ce serait “le film que Hollywood ne veut pas que vous voyiez”. Derrière la formule éculée, pour une fois, un authentique tabou dévoilé crûment à la face des spectateurs cannois. Avec le documentaire An Open Secret, la réalisatrice américaine Amy Berg (déjà responsable du documentaire Délivrez-nous du Mal, portant sur l’abus d’enfants au sein de l’Église et nommé aux Oscars en 2007) s’attaque à un sujet brûlant : l’abus d’enfants à Hollywood. Présenté au Marché du film de Cannes, en marge du festival, le film s’apprête à sortir le 5 juin, après avoir dû batailler pour trouver un distributeur.

La principale force du documentaire est sa transparence, au sens propre comme au figuré. N’attendez pas de voir apparaître des visages floutés et des voix trafiquées : Amy Berg, comme ses sujets, livre un témoignage brut, face caméra, sans avoir recours au filet de sécurité que constituerait l’anonymat. Et dévoile, à travers cinq témoignages d’enfants promis à la célébrité devenus des adultes traumatisés, l’étendue d’un réseau d’abus sexuels pédophiles au sein même des studios de production américains.

Le résultat : un film troublant, dérangeant, qui risque de remuer la poussière dans le vivarium hollywoodien.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1JpHUaMBARU

(Cette vidéo est archivée sur la page du reportage)

Sélectionné, puis retiré des festivals

Depuis les rumeurs de son tournage jusqu’à sa mise sur le marché, le parcours du film a été pour le moins accidenté. Gabe Hoffmann, l’actuel producteur du film, raconte ainsi – sans les – avoir été sélectionné pour être projeté dans trois grands festivals de cinéma américains, avant d’être soudainement rayé de la programmation. Un incident qui illustre le silence assourdissant qui règne autour de ces pratiques, garantissant à leurs auteurs une quasi-impunité.

Car si les témoignages, poignants, exposent les conséquences à long terme de ces agressions sur les victimes, la force du film réside dans sa morale, cynique et pourtant bien réelle, qui braque les regards sur l’apathie complice de la machine Hollywood. Dans la dernière partie du documentaire, la vidéo fait place aux textes, qui racontent l’impensable : les auteurs de ces actes travaillent toujours avec des enfants, sans être inquiétés. Suffisant pour s’indigner le temps d’une soirée, certes, mais quid des réformes nécessaires d’un système bâti sur le silence et l’intimidation ?

Le 5 juin, An Open Secret sortira en salles. Et à ce moment-là, Hollywood sera bien obligé de réagir.

Laisser un commentaire