(Paris Match) Transhumanisme, cryogénie, insémination … Les projets fous de Jeffrey Epstein

Share Button

Le richissime financier, accusé d’avoir été au centre d’un réseau de proxénétisme de mineures dont il abusait, fomentait des projets scientifiques étranges, selon le «New York Times».

Jeffrey Epstein est passionné de sciences, et il l’a fait savoir. Le financier, actuellement visé par une procédure judiciaire à New York pour avoir organisé pendant des années un vaste trafic de mineures dont il abusait, aimait s’entourer de scientifiques renommés et partager avec ces grands esprits certains de ses projets les plus fous. Alors que les révélations se multiplient sur la vie mystérieuse de cet homme qui compta parmi ses relations Bill Clinton et Donald Trump, le «New York Times» lève le voile sur les ambitions grandioses de l’ancien professeur de physique et de mathématiques, devenu richissime grâce à Wall Street.

Avant son arrestation début juillet, Epstein voulait donner l’image d’un généreux mécène, toujours prêt à soutenir la recherche scientifique. Quitte à embellir la réalité : alors qu’il aimait porter des sweatshirts siglés Harvard, il n’a jamais étudié dans la prestigieuse université, mais il a généreusement contribué à son financement. Après une première condamnation en 2007, il avait non sans succès tenté de rétablir sa réputation en exhumant sur ses sites Internet des photographies le montrant aux côtés de scientifiques.

Son intérêt pour la recherche versait parfois dans le transhumanisme, un courant de pensée qui prône l’amélioration de l’être humain grâce à la technologie. Selon le «Times», trois témoins racontent que Jeffrey Epstein a partagé avec eux une de ses ambitions : utiliser son ranch du Nouveau Mexique, nommé le «Zorro Ranch», comme un centre d’insémination pour des femmes qui porteraient ses enfants. Selon un témoin cité par le quotidien new-yorkais, Epstein aurait été influencé par un projet -lancé en 1980 puis abandonné- de banque du sperme ultra-élitiste, qui aurait dû proposer la semence des plus grands intellectuels de la planète. Le journal note que rien n’indique que Jeffrey Epstein ait jamais pu concrétiser son rêve fou. Mais les rêveries eugénistes du riche financier ont marqué certains de ceux qui l’ont côtoyé. Jaron Lanier, l’un des pères de la réalité virtuelle, confie même au «Times» avoir eu l’impression que les fêtes organisées par Epstein, où étaient conviées de belles femmes aux parcours universitaires brillants, avaient pour but de trouver des candidates à l’insémination.

Ranch-de-Jeffrey-Epstein_original_backup
Vué aérienne du « Zorro Ranch » de Jeffrey Epstein au Nouveau Mexique. Le financier avait annoncé vouloir y faire inséminer des femmes pour qu’elles portent ses enfants. © Drone Base / Reuters

Lors d’une conférence dans les Îles Vierges des Etats-Unis consacrée à la gravité en 2006, à laquelle participaient les physiciens Stephen Hawking et Kip Thorne, Epstein avait fait part de son intérêt pour l’amélioration du génome humain. Il était fasciné par la transmission de certaines caractéristiques génétiques et y voyait la possibilité de créer des humains supérieurs.

Considéré par certains scientifiques comme un imposteur, il voulait cryogéniser son cerveau et son pénis

Jeffrey Epstein s’intéressait aussi aux tentatives de cryogénie

Lire la suite sur Paris Match : https://www.parismatch.com/Actu/International/Transhumanisme-cryogenie-insemination-Les-projets-fous-de-Jeffrey-Epstein-1640119

Laisser un commentaire