L’hommage du préfet Lallement à Christophe Girard (ami de #Matzneff) chahuté au Conseil de Paris

(Huffington Post) L’hommage du préfet Lallement à Christophe Girard (ami de #Matzneff) chahuté au Conseil de Paris

Share Button

L’élue écologiste Alice Coffin a crié sa « honte » après que le préfet de police Didier Lallement a fait applaudir l’ex-adjoint à la Culture.

La tension ne retombe pas du côté de l’Hôtel de Ville. Ce vendredi 24 juillet, alors que se tenait le Conseil de Paris dans un contexte pour le moins crispé au sein de la majorité après la démission de Christophe Girard, le préfet de police de Police, Didier Lallement, a tenu à rendre hommage à l’ex-adjoint à la Culture d’Anne Hidalgo.

Pour rappel, ce pilier de la majorité a quitté son poste après avoir été mis en cause par le groupe écolo et des associations féministes, qui l’accusent de complaisance envers Gabriel Matzneff, écrivain poursuivi pour “viol sur mineurs”. “Je voudrais adresser un salut républicain à monsieur Christophe Girard, qui m’a donné hier une grande leçon de dignité et je veux saluer l’homme”, a lancé le préfet de police, provoquant une salve d’applaudissements qui a tourné à la standing ovation.

Pour autant, tous dans l’hémicycle n’ont pas pris part au tonnerre d’applaudissements. Et parmi les réfractaires, l’élue EELV du 12e arrondissement et militante féministe Alice Coffin. “La honte, la honte”, a-t-elle crié en boucle, comme le montre notre vidéo en tête d’article. “C’est terrible”, a commenté l’intéressée sur Twitter.

La polémique, qui est en train de se muer en crise ouverte dans les couloirs de la mairie, fait l’objet de nombreuses tensions en coulisses. Avant la séance, Anne Hidalgo avait demandé des excuses à Alice Coffin et aux élus écolos qui ont pris part au rassemblement qui s’est tenu hier devant l’Hôtel de Ville, et au cours duquel des pancartes “Pédoland” ont été brandies. En vain.

Président du groupe socialiste au Conseil de Paris, Rémi Féraud a quant à lui indiqué que les élus EELV qui avaient participé au rassemblement ne faisaient plus partie de la majorité et qu’une action en justice à leur encontre était envisagée. Selon Le Figaro, un communiqué d’apaisement serait en cours de rédaction du côté du groupe écolo.

“Ce qu’il faudrait, c’est que les Verts sortent de leur silence gêné”, explique au HuffPost Rémi Féraud, souhaitant que les alliés de la majorité “se désolidarisent et excluent Alice Coffin et Raphaëlle Rémy Leleu de leur groupe” afin “de ne pas se laisser déborder par l’extrémisme”.

Plus tard durant la séance, l’élue insoumise Danielle Simonnet a remis une pièce dans la machine, en remerciant l’engagement féministe des deux élues qui réclamaient le départ de Christophe Girard.

 

Source :

Laisser un commentaire