Archives pour la catégorie Saône-et-Loire (71)

(AFP et Le Point) Procès de Valérie Bacot : ses avocates assignent l’État en justice pour « faute lourde »

Share Button

Nouveau rebondissement dans l’affaire Valérie Bacot. Les avocates de la femme jugée aux assises de Saône-et-Loire depuis lundi 21 juin 2021 pour avoir assassiné son mari violeur et proxénète, ont assigné l’État en justice pour « faute lourde », accusant notamment les autorités de n’avoir pas pris en compte des signalements de violences. « Une assignation en responsabilité pour faute lourde a été déposée au tribunal de Paris compte tenu des nombreux dysfonctionnements », a indiqué, mardi 22 juin, à l’Agence France-Presse maître Nathalie Tomasini laquelle, avec maître Janine Bonaggiunta, défend Valérie Bacot.

Suite ...

(TF1, Sept à Huit) De l’enfer conjugal au meurtre, Valérie Bacot témoigne avant son procès

Share Button

Sa voix en tremble encore et elle ne peut voir un homme approché d’elle sans frémir. Valérie Bacot est encore traumatisée par les 24 années d’horreur vécue au côté de celui qui a été son beau-père et son violeur dès l’âge de 12 ans avant d’être un concubin tyrannique et violent, père de ses quatre enfants. C’est pourtant elle qui risque la prison à perpétuité dans un procès qui débute dans un mois et demi, car Valérie Bacot a tué Daniel Polette d’un tir de revolver dans des circonstances qui font frémir et qu’elle nous raconte ce dimanche soir.

Suite ...

(France Tv Info) « Disparues de l’A6″ : le meurtrier présumé vivait comme « M. tout le monde »

Share Button

L’homme écroué pour le meurtre d’une des « disparues de l’A6″, fin 1996 en Saône-et-Loire, a avoué le crime après avoir été confondu récemment par de nouvelles expertises ADN, 18 ans plus tard.

Suite ...

(L'Humanité) La France n’est pas épargnée

Share Button

  Et la France ? Alors que le monde découvrait avec horreur l’affaire Dutroux en Belgique, quatre opérations de police ont ciblé les pédophiles dans l’Hexagone. Premier coup de filet, en avril 1996. Nom de code : opération Toro Bravo. Quinze mois d’enquête à partir de la saisie d’une cassette chez un cadre parisien, pour débusquer un réseau impliquant soixante-douze personnes. À sa tête Caignet et Vuillaume.

Suite ...