La Lettre du Continent n°633 Tricaud face au mirage judiciaire équato-guinéen

Share Button

tricaud-face-au-mirageContraint de se défendre seul car lâché en rase campagne par la direction de France Télécom (FT), déterminée à ne faire aucun bruit autour de cette affaire, Yves Garcia a fait appel à l’avocat Norbert Tricaud (Cabinet Warwick Legal & Moore Stevens) pour contre-attaquer dans le litige l’opposant à l’état équato-guinéen. Ancien cadre supérieur détaché auprès de Getesa, opérateur de téléphonie historique à Malabo et propriété du groupe français (40%) avec l’Etat équato-guinéen (60%), Yves Garcia a été condamné par contumace, le 13 septembre 2011, à trois ans et quatre mois d’emprisonnement par la chambre pénale de la Cour suprême de Guinée équatoriale (LC n°622). Avec deux autres responsables de FT, il est accusé d’avoir détourné plus de 17 millions €. Me Tricaud pointe de nombreuses irrégularités. Le fait que son client n’ait jamais été informé de cette procédure n’est pas la moindre … L’avocat, qui évoque une « escroquerie judiciaire », s’est d’ores et déjà opposé à la décision de la Cour Suprême. Il attaquera ensuite sur le fond. La somme que les cadres français sont supposés restituer correspond au montant des dommages et intérêts que France Télécom s’apprête à demander à l’état équato-guinéen devant la justice arbitrale internationale dans le cadre d’un différend avec Malabo. Curieux non ?

2012-lettre-continent-633

Laisser un commentaire