Allen-et-les-enfants-pedopolis

(Pedopolis) Woody Allen et les enfants: Généalogie, diaporama et rétrospective

Share Button

woody-allenLa vie familiale de Woody Allen est un véritable sac de noeuds. Entre ses enfants  avec Mia Farrow et avec Soon-Yi Previn (qui est une fille adoptive de Mia) et les enfants naturels et adoptés par Mia Farrow, avec Allen, avant de le rencontrer et après leur séparation, on compte 16 enfants dans son entourage familial, dont 2 sont décédés sans vraiment d’explications claires, et 5 qui ont changé une ou plusieurs fois de prénoms. Ce qui devait donc être une simple et rapide galerie de photos voulant répertorier les expressions des visages des enfants, se transforme donc en un article un peu plus complet mais non exhaustif. La présentation des enfants est en chronologie inversée, nous allons remonter dans le temps. Mais d’abord pour y voir plus clair, voici une reconstitution généalogique des enfants d’Allen, Farrow et Previn:

Allen farrow previn-genealogy v2

On constate à l’observation de cet arbre que Woody Allen n’a qu’un seul enfant biologique, Ronan Farrow. Mais si on tient compte des déclarations de sa mère Mia qui prétend que cet unique fils aurait peut-être pour père son ex-mari Frank Sinatra, et de la ressemblance saisissante entre Ronan et Sinatra, il se pourrait bien que finalement Woody Allen n’ait aucun enfant biologique connu.


 

manzie-allenManzie Tio Allen:

Seconde et dernière fille adoptive de Woody Allen et Soon-Yi Previn. Née en Février 2000 au Texas, adoptée en Aout 2000.

Manzie-Allen-08

Bechet et Manzie
Bechet et Manzie
Manzie-Allen-06
Bechet et Manzie
Manzie-Allen-07
Bechet et Manzie

Manzie-Allen-01

Manzie-Allen-02

 

Manzie-Allen-04


 

bechet-allenBechet Dumaine Allen:

Première fille adoptive de Woody Allen et Soon-Yi Previn. Née en décembre 1998 en Chine, adoptée en 1999.

Bechet-Allen01

Bechet-Allen02

Bechet-Allen03

Bechet-Allen04


 

frankie-minh-farrowFrankie-Minh Farrow

Née en 1989 au Vietnam et adoptée par Mia Farrow seule en 1995, Frankie-Minh est aveugle.  Son prénom fut choisi en l’honneur de Frank Sinatra. Elle n’a en théorie pas eu de rapport avec Woody Allen.


 

quincy-farrowQuincy Farrow

La pluse jeune des enfants de Mia Farrow, née en 1991 et adoptée en 1994 par Mia seule. Elle ne pouvait initialement pas utiliser ses bras, et a changé son prénom « Kaeli-Shea » pour « Quincy« . Elle n’a en théorie pas eu de rapport avec Woody Allen.


 

thaddeus-farrowThaddeus Farrow

Né en 1989 en Inde, paraplégique, il fut adopté en 1994 par Mia Farrow seule, elle le prénomma « Gabriel Wilk » en l’honneur du juge Elliott Wilk qui présida le procès de  son combat contre Woody Allen pour la garde des enfants. Plus tard « Gabriel » changea son prénom pour celui de « Thaddeus ». Il n’a en théorie pas eu de rapport avec Woody Allen.


 

isaiah-farrowIsaiah Justus Farrow

Né en 1992 d’une mère afro-africaine dépendante au crack, maladif, il fut adopté cette même année par Mia Farrow seule,  deux semaines avant l’adoption de Tam, et deux semaines après qu’elle ait appris la relation entre Woody Allen et Soon-Yi Mia, une autre de ses filles adoptives.  Son prénom fut inspiré de Sir Isaiah Berlin, le philosophe favori de Woody Allen. Il n’a en théorie pas eu de rapport avec Woody Allen.


 

tam-farrowTam Farrow

Née en 1979 au Vietnam, adoptée en 1992 par  Mia Farrow un mois après l’explosion du scandale de la relation entre Woody et Soon-Yi Previn. Sa dénomination d’origine est « Nguyen Thi Tam« . Aveugle, la rumeur dit qu’elle chantait « Woody n’est pas bon » quand il était là. Elle décède à l’âge de 21 ans en  mars 2000,  d’un arrêt cardiaque et d’une longue maladie selon le porte-parole de Mia Farrow, Judy Hofflund, qui précisa qu’elle avait le coeur fragile et refusa de donner d’avantage de détails.


Soon-Yi Previn polaroidLe 13 janvier 1992 fut marqué par la découverte que Woddy Allen entretenait une liaison avec Soon-Yi Previn, la dernière fille adoptive de la précédente union de Mia Farrow avec André Previn, un chef d’orchestre d’origine allemande. Mia découvre dans l’appartement de Woody Allen (ils n’habitaient pas ensemble et n’étaient pas mariés), dans un manteau, 6 photos polaroid de Soon-Yi nue, à l’age d’environ 13 ans et les cuisses écartées, photos « pornographiques » selon Mia, « artistiques » selon Allen.  C’est le début de « l’Affaire Woddy Allen », affaire qui comprend aussi les accusations d’abus sexuels par Dylan Farrow, fille adoptive de Mia et Allen.


 

ronan-farrowRonan Farrow

Né en 1987, il est le plus jeune fils biologique de Mia Farrow, officiellement avec Woody Allen, mais Mia annonça en 2013 au journal Vatiny Fair que le père était peut-être (« possibly ») Frank Sinatra. Son prénom de naissance est « Satchel« , mais il choisi plus tard le prénom de « Seamus« , puis finalement celui de « Ronan« . Il déteste Woody, qui l’appellait « le petit salaud totalement superflu ».

En 1993 Woody Allen obtient un droit de visites surveillées pour Ronan 3 fois par semaine mais Ronan n’était pas autorisé à passer la nuit chez Allen, ni a voir sa demi-soeur Soon-Yi. Ces visites furent suspendues en 1996 quand Woody Allen mis ses mains autour du cou de Ronan devant le psychiatre surveillant. Le juge ordonna que les visites n’aient plus lieu que dans le bureau du psychiatre. Allen n’était pas d’accord mais Ronan n’a plus voulu le voir, donc les visites ont cessé.

Ronan farrow hilarry clintonIl fut ensuite diplomé en philosophie et en biologie au Bard Collège, en  droit à Yale, et enfin en science politique et  relations internationales à Oxford grâce à une bourse Rhodes. Après et pendant ses études il fut propulsé très jeune dans le monde géopolitique américain: porte parole  de l’UNICEF de 14 à 22 ans, puis nommé par l’administration Obama conseiller spécial pour les affaires humanitaires, conseillé de la secrétaire d’état Hillary Clinton, il écrit aussi des articles pour le Los Angeles Times, l’International Herald Tribune, le Washington Post et le Wall Street Journal.  A la lecture de ce cursus certains esprits  suspicieux se demanderont peut-être si ce jeune prodige n’a pas été savamment occupé ailleurs pour l’écarter de l’explosive affaire Woody Allen.

Il reste silencieux  sur l’affaire jusqu’à la cérémonie des Golden Globes 2014 qui récompensaient Woody Allen pour l’ensemble de son oeuvre. Ronan rappelle alors sur twitter le 13 janvier que sa soeur Dylan l’accuse d’agression sexuelle: « J’ai raté l’hom­mage à Woody Allen – ont-ils inclus le fait qu’une femme a publique­ment confirmé avoir été agres­sée par lui à l’âge de 7 ans, avant ou après avoir mentionné Annie Hall? ».

Le 11 mai 2016, le jour de l’ouverture du 69ème festival de Cannes, il publie une tribune ravageuse dans The Hollywood Reporter pour soutenir sa soeur. Il dénonce le silence des médias,  l’impunité des violeurs et rappelle les faits: “Je crois ma soeur, je l’ai toujours crue, je lui faisais confiance. Je me souviens avoir été moi-même perturbé par le compor­te­ment de mon père: il montait dans le lit de ma soeur en pleine nuit et la forçait à lui sucer le pouce.” Il déplore aussi que des stars hollywoodiennes de l’âge de Dylan continuent à travailler avec Allen en toute connaissance de cause.

Cet article surprise téléscope une double blague incisive sur Allen et Polanski faite par l’acteur Laurent Lafitte, maître de cérémonie du festival, pendant la cérémonie d’ouverture, qui s’est étonné que Woddy Allen ne tourne pas d’avantage aux USA alors qu’il n’est pas poursuivi pour viol. Toujours à Cannes, quelques jours plus tard, Susan Sarandon affirmera qu’elle pense que Allen avait bien agressé un enfant.

Ronan-farrow08

Ronan-farrow01

Ronan-farrow02

Ronan-farrow03

Ronan-farrow04


Ronan-farrow06

Ronan-farrow07

Ronan-farrow05
Dylan et Ronan

 


 

dylan-farrowDylan O’Sullivan Farrow

Née au Texas en 1985, adoptée par Mia Farrow la même année, car son attente de concevoir un enfant biologique avec  Woody Allen était infructueuse. Allen adopta officiellement Dylan en 1991. Comme d’autres des enfants de Mia, Dylan a changé plusieur fois de prénom: d’abord pour « Eliza », puis pour « Malone », mais elle reste aujourd’hui connue sous son premier patronyme.

C’est en 1992, lors du conflit entre Mia Farrow et Woody Allen pour la garde des enfants, que Dylan révèle à sa mère que son père adoptif l’a violée le 4 août dans la maison de campagne de Mia Farrow. Allen a perdu le combat judiciaire pour la garde des enfants, mais ne fut jamais poursuivi pour agression sexuelle sur Dylan, la procureur du Connecticut considérant qu’il n’y avait pas de preuves, que l’expertise psychiatrique n’était pas concluante et qu’un procès serait traumatisant pour la jeune fille. Une journaliste de Vanity Fair rapporte pourtant en novembre 1992, en citant « les proches de la famille, de tous les enfants élevés par Mia Farrow – ils sont quinze au total –, la petite fille de sept ans est de loin la préférée de Woody Allen, qui se montre exclusif et obsédé par elle. À tel point qu’il y avait une « règle implicite à la maison : Woody Allen ne devait jamais rester tout seul avec Dylan », rapporte la journaliste. Le cinéaste aurait même suivi une thérapie avec un psychologue pour enfants afin de soigner son comportement inapproprié à l’égard de sa fille adoptive ».

Dylan Farrow va rester silencieuse  jusqu’au 1er février 2014 où elle publie une lettre ouverte sur un blog du site du New York Times, en réaction à la nomination aux oscars du film de Woody Allen « Blue Jasmin« . Elle réitère ses accusations contre Woody Allen: « Quand j’avais sept ans, Woody Allen m’a prise par la main et m’a conduite dans un petit grenier mal éclairé au deuxième étage de notre maison. Il m’a dit de m’allonger sur le ventre et de jouer avec le train électrique de mon frère. Et il m’a agressée sexuellement », a affirmé la jeune femme. « Il me parlait en le faisant, me murmurant que j’étais une gentille petite fille, que c’était notre secret, me promettant que nous irions à Paris et que je serais une star de cinéma ». Dans son article elle accuse aussi Hollywood d’avoir fermé les yeux, et s’en suit une série d’échanges entre elle et Allen par médias interposés.

dylan-farrow-sexual-abuse-report-exonerate-woody-allen-wideLe 6 février 2014, le site radaronline publie deux pages du rapport « secret » du 17 mars 1993 qui évita un procès à Woddy Allen. Ce rapport conclut que Dylan n’avait pas été violée par Allen, que ses déclarations sont composées par une enfant émotionellement vulnérable vivant dans une famille dérangée et qui a répondu au stress de cette famille, mais aussi qu’elle a été entrainée et influencée par sa mère Mia Farrow. (On retrouve ici le duo gagnant qui fait des ravages dans les tribunaux français depuis des années: accusation d’inceste = faux souvenirs + Syndrome d’aliénation parentale = pédocriminel innocenté). Le responsable de cette expertise est le Dr John Leventhal, pédopshychiatre à l’Université de Yale, professeur et praticien. Il est intéressant de constater dans cet extrait de rapport, qui contient les dates des diverses auditions de l’expertise, que le Dr Leventhal n’a jamais vu Dylan ailleurs que dans son enregistrement vidéo. En effet, lors des 9 entretiens réalisés avec elle (18 et 25 septembre, 2, 9, 16, 23 et 30 octobre, 6 et 13 novembre 1992), n’étaient présents que les deux assistantes sociale Jennifer Sawyer et le Dr Julia Hamilton:chronologie evaluation
dr-john-leventhalLe Dr Leventhal était pourtant bien marqué présent les 17 et 30 Novembre 1992 et le 1er juillet 1993 pour entendre Woddy Allen, quel est donc ce mystère, cette curiosité  ? Il a donc fallu attendre 20 ans pour savoir ça ? Une info remarquée par Slate.com, dès la publication de l’extrait de rapport, mais déjà évoquée le 13 octobre 2013 par Vanity Fair qui précisait que « l’équipe de Yale avait détruit toutes ses notes, que Leventhal n’avait pas interrogé Dylan, bien qu’elle fût appellée 9 fois pour être questionnée. Ils n’ont interrogé personne qui puisse corroborer les accusations d’agression. Le juge Eliott Wilk, qui a présidé le procès de demande de garde d’Allen, a écrit dans sa décision qu’il avait « des réserves quand à la fiabilité du rapport ». En lisant ça, on ne peut de demander si pour le 14 mai 1993 il faut traduire « vidéotape reviewed with Mrs Farrow » par « video visionnée avec Mrs Farrow » ou « vidéo de Mrs Farrow visionnée », et donc si le Dr Leventhal l’a déjà rencontrée.

Ce « mystère » (pour rester polis par égard pour les lecteurs de Pedopolis), ne va pas sans rappeller le procès Outreau 3, où le Dr Van Giseghem a procédé exactement de la sorte, atomisant les témoignages des frères Delay sans jamais les avoir rencontrés ! Invoquant des faux souvenirs, il a renié leurs statuts de victimes, faisant preuve de négationnisme à l’égard de décisions de justice pourtant établies.

Outre son absentéisme et l’utilisation de la théorie du syndrome d’Aliénation Parentale, inventée par le pédocriminel Richard Garner pour sauver ses complices du monde entier, le Dr Levental n’hésitait pas non plus dans un article du 13 novembre 1988 à se baser sur les travaux d’un autre « fameux » pédocriminel détraqué, Alfred Kinsey, pour expliquer et tempérer l’augmentation des abus sexuels sur enfants aux USA.

skull and bonesFace aux évidences, mais pour ne pas passer (encore) pour les complotistes de service, nous ne rappellerons pas que l’Université de Yale est le siège de la secte sataniste des Skull and Bones …

 

Dylan-farrow02

Dylan-farrow03

Dylan-farrow04

Dylan-farrow06

Dylan-farrow07

Dylan-farrow08

Dylan-farrow10

Dylan-farrow11

Dylan-farrow12

Dylan-farrow05


 

moses-farrowMoses Amadeus Farrow

Né en 1978 en Corée  avec une paralysie cérébrale, il fut adopté en en 1980 par Mia Farrow seule, puis adopté aussi par Woody Allen en 1991.  Suite au scandale de 1992, il lui fut demandé si il voulait continuer à voir Woody Allen, ce qu’il refusa. Il travaille maintenant comme thérapeute familial, conseil à l’adoption, et dans des services psychiatriques pour l’enfance et l’adolescence. Après 2003, il rétablit des relations avec Woody Allen et Soon-Yi et se brouille avec Mia Farrow et la plupart de ses frères et soeurs. Depuis il accuse sa mère de lui avoir monté la tête contre Woody Allen pour, selon lui, se venger de sa relation avec Soon-Yi Previn. Présent le jour où aurait eu lieu l’agression sexuelle de Dylan, Moses assure qu’il ne s’est rien passé. Il prétend aussi que lors de ses colères Mia le battait. Après qu’il ait nié les accusations de Dylan, cette dernière a dit que « pour elle son frère était mort » et a démenti que Mia le battait. Moses est le seul enfant de Mia Farrow qui soutienne Woody Allen.


 

 soon-ti-previnSoon-Yi Previn

Elle serait née en 1970, en Corée, et adoptée vers l’âge de 7 ans par  Mia Farrow et André Previn après avoir été abusée, et abandonnée par une mère prostituée. Son âge exacte fut au coeur du débat lorsque le scandale de sa relation avec Woody Allen éclata, car il devait déterminer si elle était mineure ou majeure au début officiel de leur relation, mais la date réélle du début de cette relation restera à leur discrétion.

La rupture avec les familles Previn/Farrow fut radicale, Soon-Yi fut bannie de la maison de Mia et son père adoptif André prévin déclara « Elle n’existe pas« . Face à la presse, Soon-Yi fut dépeinte par le clan Farrow-Previn comme étant un peu attardé, incapable de prendre des décisions, naïve, immature, socialement inadaptée, ayant des troubles de l’apprentissage, du langage et de compréhension,  et globalement présentée comme une victime impuissante qui a été manipulée et violée par Woddy Allen.

Soon-Yi quant a elle déclara au journal Newsweek « Je ne suis pas une petite fleur mineure retardée qui a été violée, molestée et gâtée par un mauvais beau-père, pas du tout, je suis sortie major de l’université de psychologie et suis tombée amoureuse d’un homme qui s’est trouvé être l’ex petit ami de Mia« 

Woody et Soon-Yi se marièrent le 23 décembre 1997 à Venise.

Soon-yi-Previn02

Soon-yi-Previn01

Soon-yi-Previn04

Soon-yi-Previn03


 

daisy-previnDaisy Previn

Adoptée en 1976 par Mia Farrow et André Previn, Daisy, de son prénom originel « Summer » est née au Vietnam en 1974. Elle aurait changé de prénom  durant son enfance en référence au rôle joué par sa mère dans le film « The Great Gatsby« . Elle s’est beaucoup faite entendre dans les médias pour soutenir sa soeur Dylan dans ses accusations contre Woody Allen.


 

fletcher-previnFletcher Farrow Previn

Troisième enfant biologique de Mia Farrow et André Previn, né en 1974. Il est décrit comme le protecteur de Mia par un article de Vanity Fair, et habite la porte à côté de l’appartement de sa mère dans le Connecticut. Il a prétendu avoir photoshopé ses photos de famille pour en exclure Woddy Allen.

Fletcherprevin
34ème Tony Awards Supper Ball – 8 Juin 1980 – New York Hilton Hotel

 


 

lark-previnLark Song Previn

Née en 1973 au Vietnam, elle est le premier enfant adopté par Mia Farrow et André Previn, la même année. Elle eu des problèmes de délinquance à l’adolescence tout comme sa soeur Daisy, elles furent jugées pour vol et condamnées à suivre un programme de réhabilitation. Lark eut aussi des problèmes avec la drogue. Elle était un personnage clé dans la lutte de sa mère pour la garde des enfants, et fit une interview surprise au New York Post en 1992 quand elle apprit la relation de Woddy Allen avec sa soeur. En 1996 elle est diagnostiquée positive au VIH, et la seule explication qu’elle suppose pour la contraction du virus fût la probable utilisation d’une aiguille sale lors d’un tatouage. Elle vécut dans une relative pauvreté, mariée à un homme que la famille Farrow détestait, et mourrut le jour de Noel 2008, d’une pneumonie selon quelques sources.

Lark-Previn01
18 Mars 1993 – Lark et sa mère quittent l’hopital de Yale-New Heaven après 2h30 d’entretien avec un expert des abus sexuels sur mineurs et Woody Allen.

 


 

Sascha Villiers Previn et Matthew Phineas Previn

sascha-previn
matthew-previn Frères jumeaux nés en 1970, il sont les premiers enfants biologiques de Mia Farrow et André Previn. En 1997 dans ses mémoires « What Falls Away » Mia Farrow écrit que les docteurs ont dit que Sascha avait des tendances à l’autisme et qu’ils recommandaient de le placer en école spécialisée. Malgrè un diplôme il est père au foyer. Son frère Matthew lui est avocat diplômé de Yale, associé du cabinet de class action BuckleySandler LLP.


 

Bonus:

jeffrey-epsteinWoody Allen et Jeffrey Epstein

En 2013 une photo fait scandale outre Atlantique, on y voit Woody Allen et sa femme marchant dans Manhattan en compagnie de Jeffrey Epstein, le milliardaire pédocriminel, dont l’affaire d’esclavage sexuel éclata en 2008.

Allen-Epstein

Epstein, ami proche du Prince Andrew, fut timidement condamné à 18 mois de prison par la justice américaine pour avoir poussé à la prostitution une mineure, mais le scandale fut d’ampleur et éclaboussa jusqu’à aujourd’hui encore  de nombreuses personnalités du gotta international, de Bill Clinton aux Trump en passant par le prince Andrew, Mick Jagger, des Kennedy, Ehud Olmert, Rupert Murdoch, Alec Baldwin, Dustin Hoffman, Henry Kissinger, Richard Branson, Michael Bloomberg, Courtney Love, Lize Hurley, Minnie Driver …  Au coeur de l’enquête on trouve un carnet d’adresse dit « Saint Graal » appartenant à Epstein, dérobé par son majordome et contenant de très nombreux contacts de l’élite mondiale. Méconnu en France, ce carnet noir reste aujourd’hui peu exploité, et Woddy Allen n’y figure pas. Il n’est pas mentionné non plus parmi les passagers du « Lolita Express », avion privé d’Epstein pour les partouzes en haute altitude, ni comme visiteur connu de « Orgy Island », l’ile aux esclaves sexuels du pédocriminel milliardaire. Woody Allen a cependant été vu en décembre 2010 lorsqu’il rendait visite à Epstein dans son manoir new-yorkais lors d’une fête organisée pour le prince Andrew, selon le Herald Sun, qui mentionne aussi la présence de nombreuses jeunes filles et de la star de la télé Bill Cosby, tombé depuis lui aussi dans un scandale de pédocriminalité.

roman-polanskiWoody Allen et Roman Polanski

Pédocriminel en cavale réfugié en France, Polanski n’a pas remis les pieds aux USA depuis 1977, il est en effet poursuivi par la justice américaine pour avoir drogué, alcoolisé et sodomisé la jeune Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans.

Allen-Polanski01
Premiere de « Blue Jasmine » à l’UGC Cine Cité de Paris Bercy – 27 Aout 2013 – France

Allen-Polanski02

Allen-Polanski03

film-rosemary-s-babyPar la force des choses, Allen et Polanski se connaissent depuis longtemps, car Mia Farrow interpréta le rôle principal dans le film sataniste de Polanski  « Rosemary’s baby » en 1968. Dans ce film, Mia Farrow joue le rôle d’une mère de famille qui sera engrossée par le diable en personne, (joué lui-même parait-il par le « conseiller occulte » du film, Anton Lavey, fondateur de l’église de Satan) afin qu’elle donne naissance à l’Antéchrist. Ce film est très réaliste pour  ceux qui étudient le fonctionnement des sectes satanistes. Rappelons que l’année qui a suivi la sortie du film, 1969, fut marquée par l’assassinat de Sharon Tate la femme de Polanski , chez lui, par Charles Manson, dans ce qui s’apparente très fortement à un crime rituel sataniste. Rappelons aussi qu’en 1980 Mark Chapman, qui entretenait une correspondance avec Manson, assassinait John Lennon devant l’hôtel Dakota de New York, lieu du tournage de Rosemary’s Baby. Le monde est petit.

C’est pendant le tournage de ce film que Mia Farrow et Frank Sinatra divorcèrent.

Polanski-Mia-Farrow
Mia Farrow et Roman Polanski lors du tournage de « Rosemary’s Baby »

 


 

Woddy Alien, Roman Polanski et la France

la pedophilie detruit une nation pedopolisSi il y a bien un pays où les réputations de Allen et de Polanski sont défendues, sous prétexte de génie artistique, c’est bien la France. Dès que leurs passés sulfureux et criminels respectifs commencent à faire polémique, de nombreuses « personnalités » françaises envahissent les médias pour les défendre.

A suivre

Alf Red pour Pedopolis.com

 

 

Source :

Laisser un commentaire