(Jeanmarcmorandini.com) La justice américaine décide que l’acteur Bill Cosby pourra être jugé pour agression sexuelle

Share Button

Le célèbre comédien et humoriste américain Bill Cosby a fait son retour au tribunal en Pennsylvanie mardi pour ce qui pourrait être la dernière étape judiciaire avant un procès au pénal pour agression sexuelle.

Bill Cosby est arrivé mardi quelques minutes avant l’ouverture de l’audience, costume gris foncé et visage apaisé, tenant par le bras l’une des personnes qui l’accompagnaient. Ses proches affirment qu’il est atteint de quasi-cécité.

Lors de cette audience préliminaire, le procureur du comté de Montgomery (nord-est), Kevin Steele, devait convaincre la juge Elizabeth McHugh que les éléments du dossier justifient la tenue d’un procès.

«L’As­so­cia­ted Press a dévoilé le contenu d’une dépo­si­tion enre­gis­trée en 2005, dans laquelle l’ac­teur et produc­teur recon­naît avoir eu des rela­tions sexuelles avec deux adoles­centes », comme le révèle 20 minutes.

Les faits remontent à 1976, la victime est Therese Seri­gnese.

«Elle m’a rejoint dans les coulisses, je lui ai donné des Qualuudes [un puis­sant séda­tif], on a eu une rela­tion sexuelle », explique Bill Cosby à l’époque, au sujet de sa rencontre avec la jeune fille alors âgée de 19 ans.

Il affir­mait alors que la rela­tion était consen­tie.

Les enre­gis­tre­ments révèlent égale­ment l’exis­tence d’une sorte de réseau de pros­ti­tu­tion. Dans les années 2000, une agence lui envoyait « cinq ou six mannequins » par jour sur le tour­nage du Cosby Show avec lesquelles il avait des rela­tions sexuelles.

Bill Cosby raconte qu’il leur servait de « très très bons repas » ainsi que de l’al­­cool.

Parmi elles se trou­vait Andrea Cons­tand, 17 ans, à qui il aurait demandé de le mastur­ber après l’avoir invi­tée chez lui. Il nie l’avoir droguée. Or, aux Etats-Unis, donner de l’al­­cool à des personnes mineures est stric­te­­ment inter­­­dit.

Au total, une cinquan­taine de victimes ont porté plainte contre Bill Cosby.


La justice américaine lance un mandat d’arrêt… par morandini

Laisser un commentaire