61d4914563184_nime-proces-jean-pascal-cardonna-00-00-04-08

(France 3) Affaire Jeremstar : Pascal Cardonna (Babybel) condamné pour corruption de mineurs et prostitution

Share Button

Le tribunal de Nîmes a condamné Pascal Cardonna, alias Babybel, à 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis probatoire de 6 mois. Le Nîmois de 55 ans pourra purger sa peine à son domicile sous bracelet électronique.

Pascal Cardonna, homme de radio, est devenu populaire grâce au youtubeur Jeremstar. Avec ce dernier, il a organisé 200 soirées entre 2012 et 2017 chez lui à Nîmes mais des mineurs étaient présents.

Des jeunes hommes qui décrivent des nuits alcoolisées, avec diffusion de films pornographiques.

Pour le procureur, ce dossier tourne autour du sexe. Des « soirées sexualisées où la présence de Jeremstar servait d’appât pour faire venir des jeunes »…

babybel cardonna

Des plaintes pour agressions sexuelles sur mineurs
L’un d’entre eux, un Lunellois de 16 ans au moment des faits, accuse l’ancien journaliste radio d’agression sexuelle.

4 victimes ont déposé plainte dans cette affaire pour des agressions qui auraient eu lieu entre 2015 et 2017. Aucun de ces 4 hommes n’était présent à l’audience, ce mardi à Nîmes.

Pascal Cardonna, à la barre, nie avoir beaucoup bu lors de ces soirées mais il reconnaît avoir été « un peu lourd » et « avoir dragouillé les jeunes gens lors de ces soirées » dans un appartement, qui selon le président du tribunal, « avec des spots et des sièges rouges ressemble plus à une boîte de nuit qu’à un appartement ». Il dit aussi qu’il ne faisait pas de différence entre mineurs et majeurs (les mineurs étaient accompagnés par leurs parents) pour des soirées « bon enfant ».

L’accusé a également nié le viol par surprise.

Le magistrat a confronté Pascal Cardonna aux sms à caractère sexuel envoyés aux jeunes hommes, preuves pour lui de nombreuses avances insistantes. Malgré cela, le prévenu nie tous les faits reprochés.

« Il ne se cache pas d’un humour potache qu’avait l’émission de l’époque « Jeremstar et Babybel », qui tournait autour du sexe très souvent. C’était des 12-25 ans qui écoutaient. Mais il n’y a jamais eu de relations sexuelles avec des mineurs de 15 ans. J’ai plaidé la relaxe ».
Maître Christophe Dubourd, avocat de Jean-Pascal Cardonna.

La justice a déclaré Pascal Cardonna coupable. Condamné à 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis, l’homme est aussi inscrit au fichier des délinquants sexuels et a interdiction de travailler avec des mineurs.

Laisser un commentaire