Screenshot 2022-05-09 at 23-27-19 Die Antwoord accusé d'abus sexuels d'esclavage et de satanisme par son fils

(Tsugi) Le duo de hip-hop sud-africain « Die Antwoord » accusé d’abus sexuels, d’esclavage et de satanisme par son fils

Le duo Die Antwoord est accusé d’abus sexuels, d’esclavagisme, et d’avoir des tendances satanistes par son fils adoptif. Gabriel du Preez alias Tokkie a dévoilé le passé douloureux qu’il aurait vécu avec sa petite sœur Meisie, dans une interview diffusée sur le site News24

Si pour l’heure, aucune plainte n’a été déposée, les accusations demeurent graves et choquantes à l’encontre du duo de rap-rave sud-africain Die Antwoord. Leur fils adoptif Gabriel du Preez accuse le couple Watkin Tudor Jones alias ‘Ninja’, et Anri du Toit alias ‘Yolandi Visser’, de l’avoir adopté pour en faire “un esclave”. Surnommé “Tokkie”, du Preez apparait notamment dans les clips de “I Fink U Freaky” et “Ugly Boy” de Die Antwoord. Démarche étonnante, voire dérangeante, de faire son enfant dans un morceau désignant un “affreux garçon” ? Encore plus lorsqu’on sait que “Tokkie” est atteint de dysplasie ectodermique hypohidrotique. C’est une maladie génétique rare déformant certaines parties de son visage. Le jeune homme de 20 ans aujourd’hui possède notamment des dents pointues, une dysmorphie faciale et un teint pâle. Un handicap parmi tant d’autres, mais rendu insoutenable pour lui par l’attitude de ses parents d’adoption. Selon ses mots il correspond particulièrement à l’esthétique “ténébreuse et anxiogène” dégagée par le groupe, qui en a allègrement profité pour le mettre en scène.

Mais ça ne s’arrête pas là. “Ils m’ont fait croire que j’étais le diable, explique-t-il. Ils m’ont fait croire que je pouvais brûler les gens en enfer, que j’étais le roi de l’enfer. Ils m’ont dit que je pouvais amener les ténèbres sur Terre”, témoigne Gabriel du Preez dans son interview. Il raconte comment, lorsqu’il avait 15 ans, il a poignardé son frère (qui n’a pas été adopté par le couple) trois fois à la suite d’une dispute. Devant la situation, le couple le félicite, lui serrant la main et lui disant combien il est “merveilleux” et devient “un vrai homme”. Tokkie ajoute plus tard des faits pédophiles : “ils ont emmené ma sœur dans un sauna et tout le monde était nu. Ils voulaient que ma sœur se mette nue aussi” ou “Yolandi m’a appelé dans la pièce, elle était nue et vomissait partout. Elle était allongée, les jambes ouvertes, comme la poupée que j’avais dans ma chambre”. À ce récit s’ajoute le passif du duo qui, en 2019, lors du festival Australia’s Future Music, avait commis une agression homophobe à l’encontre du leader de Hercules & Love Affair.

Pour l’heure, le duo a nié toutes les accusations de leur fils adoptif. Leur agent a déclaré : “Die Antwoord n’est pas d’accord avec les déclarations de Tokkie”. Ça peut paraître assez léger, comme défense.

 

Source :

https://www.tsugi.fr/die-antwoord-accuse-dabus-sexuels-desclavage-et-de-satanisme-par-son-fils/, Image d'illustration : À gauche le duo Die Antwoord et à droite une capture d'écran de l'interview de "Tokkie"

Laisser un commentaire