(Livre / Pierre Bonnechere Le sacrifice humain en Grèce ancienne

Share Button

Si la Grèce ancienne semble ne jamais s’être adonnée à la pratique d’immolations humaines, elle nous a légué une quantité paradoxalement élevée de mythes de sacrifice humain, rattachés à un nombre d’institutions socio-religieuses, qui vont des boucs émissaires aux usages de la guerre et aux cultes de presque toutes les divinités, locaux ou panhelléniques. Ce paradoxe peut être résolu en dépassant l’idée d’un progrès moral conduisant à l’abolition progressive de la barbarie des temps premiers, pour considérer le rôle tenu par le concept de sacrifice humain dans la société grecque : symbole de mort dans les rituels initiatiques et de renversement dans les cérémonies d’inversion, ce concept est d’abord une exagération mythique qui en fait la contre-valeur par excellence du système normatif hellénique. En ce sens, il joue dans la vie quotidienne des Grecs un rôle aussi important que peu soupçonné. À la fin du Ve siècle, il deviendra, dans la mentalité grecque gagnée aux valeurs patriotiques, l’illustration de l’abnégation idéale en faveur de la polis.

TABLE DES MATIÈRES:

Introduction

Première partie. Le sacrifice humain grec dans le mythe et dans le rite

Chapitre I. Sacrifice humain et rites d’initiation à l’âge adulte

1. Aἱ ἐσχατιαί

1.1. Les cultes artémisiaques de Brauron, Munychie et Aulis

1.2. Les cultes artémisiaques d’Halae, de Sparte et de Patras

1.3. Gestes et cultes relatifs à Thésée (Attique) et aux enfants de Médée (Corinthe)

2. Les cultes « initiatiques » urbains d’Athènes

2.1. Aglauros et les filles d’Érechthée

2.2. Les filles de Léos et de Hyacinthos

3. Deux cultes de Béotie

3.1. Les filles d’Orion (Orchomène)

3.2. Les filles d’Antipoenos (Thèbes)

4. Sacrifice humain et cultes de Zeus

4.1. Zeus Lycaios (Arcadie)

4.2. Zeus Laphystios

5. Les vainqueurs de monstres

6. Légendes apparentées

6.1. Ménécée et Macarie (Thèbes et Athènes)

6.2. Dionysos Aegobolos à Potnia (Thèbes)

6.3. Hélène (Sparte)

6.4. Hermès Leucos à Tanagra

6.5. La fondation de Lesbos

6.6. Aglauros et Diomède (Salamine de Chypre)

6.7. La légende de Callisto (Arcadie)

6.8. La légende des Proétides (Tirynthe ou Argos)

6.9. Actéon (Béotie–Thessalie)

6.10. Myrtile et le chant tripodéphorique

6.11. Les Courètes de l’Ida (Crète)

6.12. Le rituel du mont Palion (Thessalie)

6.13. Légendes difficiles à classer

7. Les vierges locriennes

8. Conclusions

Chapitre II. Sacrifice humain et culte dionysiaque 1. L’ambiguïté dionysiaque

2. Les mythes dionysiaques

2.1. Les Minyades

2.2. Les Cadméides et leurs enfants déchirés

2.3. Les Proétides et les femmes d’Argos

2.4. Conclusions préliminaires

3. Les rites dionysiaques en rapport avec les mythes des agrionies/agr(i)anies

3.1. Les Agrianies argiennes

3.2. Les Agrionies béotiennes

4. Les aspects initiatiques du culte dionysiaque

5. Les Bacchantes d’Euripide

5.1. La théorie initiatique

5.2. La théorie de la fertilité

5.3. Conclusions à propos des deux théories

6. Le culte dionysiaque et les valeurs d’inversion de la normalité

7. Les témoignages tardifs de sacrifices humains dionysiaques

8. Conclusion

Deuxième partie – Le sacrifice humain dans la pensée grecque

1. L’avis des anciens

2. Le sacrifice humain expliqué par les Grecs

2.1. Considérations spatiales et temporelles

2.2. Antériorité du sacrifice humain sur les immolations d’animaux

2.3. Rejet dans le passé et Âge d’Or

3. Le rôle assigné par les Grecs au sacrifice humain, au cours des siècles

4. L’utilisation du thème du sacrifice humain à des fins orientées

4.1. Euripide

4.2. Les pères de l’Église

Troisième partie Retour sur quelques cas de sacrifice humain

1. Les prétendues traces archéologiques

2. Sacrifice humain et prisonniers de guerre

3. Sacrifice humain et φαρμαϰοί

3.1. Les faits

3.2. Conclusions

Conclusion. Le sacrifice humain en Grèce ancienne : un phénomène marginal au centre de la « polis »

Bibliographie

Index des sources anciennes

Index général (lieux, personnes, réalités)

Index des mots grecs

© Presses universitaires de Liège, 1994

FORMAT KINDLE:

Laisser un commentaire