02

(Compilation : Dondevamos, livre "Noir Chirac", Afrique éducation, et Front Européen de Libération) Memphis Misraïm : Franc Maçonnerie, Infiltrations, Services Secrets, Extrême Droite, Nouvel Ordre Mondial et Sectes Satanistes (MMM épisode n°4)

Les francs macs, qui se targuent d’être illuminés par la connaissance, d’être des gens sérieux et rationnels, sont pourtant les premiers à se piquer d’ésotérisme, et certaines loges sont mêmes chrétiennes ou juives. De toute manière, ces dingues croient au « grand architecte de l’univers », faisant de la FM une religion, ni plus ni moins. Même si eux considèrent qu’ils sont mieux que les autres, évidemment.

Que penser de gens qui se réunissent chez Memphis Misraïm et croient dans les rituels ressortis de l’Egypte antique ? Paraît-il que les grands maçons viennent y compléter leur formation… Est-ce bien rationnel ?

Source : La franc-maçonnerie, une secte qui menace les droits des peuples (Dondevamos 2013)


(…)


Pour avoir la main sur les Etats, rien de mieux que d’utiliser la franc maçonnerie. Du coup, on constate que la franc maçonnerie est infiltrée par les services secrets, comme par exemple la DST qui s’est infiltrée dans la loge Memphis Misraïm [28]. Les loges sont aussi infiltrées par l’extrême droite.

Et surtout, la franc maçonnerie est infiltrée par le haut par des sectes satanistes. Il serait laborieux d’évoquer les croisements entre franc maçonnerie, martinisme, rose croix, Ordo Templi Orientis, Temple Solaire etc. Mais pour résumer, il se trouve que les plus hauts gradés des loges sont souvent aussi de très hauts gradés de ces sectes satanistes, cela sans que personne ne le sache, et certainement pas les maçons bleus tout en bas de l’échelle.

Comme la franc maçonnerie est noyautée, toutes les institutions le sont aussi. Mais, tout le monde regarde du côté de la FM, pas du côté des tarés de satanistes. Bien qu’au final, ce soit la même chose, tant cela fait longtemps que les satanistes dirigent la FM.

Source : La franc-maçonnerie, une secte qui menace les droits des peuples (Dondevamos 2013)


 (…)


[28] Le n°2 de Memphis Misraïm était un membre de la DST. « La Direction de la surveillance du territoire (DST) [...] a jeté son dévolu sur Memphis-Misraïm. Moins par attirance pour les rites égyptiens qui ont fait sa réputation que par la qualité de ses membres. De nombreux Grands Maîtres des autres obédiences viennent y compléter leur parcours initiatique. Memphis-Misraïm subit également d’incessantes tentatives d’infiltration de militants d’extrême-droite, attirés par son ésotérisme primitif. Enfin, malgré la faiblesse de ses effectifs en France (800 membres à peine), elle est intégrée dans une structure planétaire, notamment en Asie et en Afrique noire ».

Source : La franc-maçonnerie, une secte qui menace les droits des peuples (Dondevamos 2013)


 (…)


Là encore il y a plein de branches, le martinisme est constitué de plusieurs courants. Celui de Bernard s’appelle l’Ordre martiniste traditionnel (OMT). L’occultiste Papus en a été membre, ainsi que de la société théosophique, qui, elle, est très clairement sataniste, et de la franc maçonnerie. Selon Papus, le Martinisme est « une société mystique » destinée à diffuser rapidement « les enseignements de l’occulte et les lignes de la tradition occidentale ». Divers groupuscules internes à l’OMT noient encore davantage le poisson, comme « l’Ordre Kabbalistique de la Rose+Croix ». Chez Papus, on a retrouvé durant la guerre des documents relatifs à la synarchie, un complot fasciste de banquiers et d’industriels qui voulaient une « révolution mondiale » favorable à leur élite, un « fédéralisme européen » et « un gouvernement mondial ». Le même type de documents a été retrouvé dans les locaux de la loge FM Memphis Misraïm, ainsi qu’au siège de l’OMT.

Source : La franc-maçonnerie, une secte qui menace les droits des peuples (Dondevamos 2013)


 (…)


 

On constate qu’en effet, toutes les sectes sont entremêlées, franc maçonnerie compris. Savoir qui est le premier, de l’œuf ou de la poule, peut s’avérer compliqué. Et puis, certains hauts grades de la franc-maçonnerie sont un ticket d’entrée pour d’autres groupuscules. Si on ajoute l’infiltration de l’extrême droite et des services de renseignement, l’opacité devient quasiment totale.

Ainsi, le célèbre Papus, Gérard Encausse de son vrai nom, co-fondateur de l’Ordre martiniste [34], franc-maçon, grand-maître du Souverain Grand Conseil Général du rite de Memphis-Misraïm en France de 1908 à 1916, membre de la société théosophique [35], de « L’Ordre kabbalistique de la Rose Croix », propagateur de l’Ordo Templi Orientis en France et membre de l’Hermetic Order of the Golden Dawn [36], explique dans son œuvre « Ce que soit savoir un maître maçon » : « Le grade de Rose-Croix maçonnique est la traduction physique des mystères qui conduisent au titre de Frère illuminé de la Rose-Croix, titre n’appartenant pas à la Franc-Maçonnerie, mais à sa créatrice : la Société des Illuminés. Un Rose-Croix maçon, quand il connaît bien son grade, peut être considéré comme un apprenti illuminé et il possède tous les éléments d’un haut développement spirituel, comme nous allons le voir en analysant ce grade ».

Source : La franc-maçonnerie, une secte qui menace les droits des peuples (Dondevamos 2013)


  (…)


En 1880, Reuss, qui passait son temps entre l’Allemagne et l’Angleterre, a été dans un groupe qui voulait faire revivre l’Ordre des Illuminés de Bavière, créé par Weishaupt un siècle plus tôt. C’est ainsi qu’est né l’Ordo Templi Orientis. Reuss a été proche de William Wynn Westcott, franc maçon qui a créé la Golden Dawn (Aube Dorée) et était le leader de la branche rosicrucienne de la franc-maçonnerie. Reuss était aussi membre de l’Ordre martiniste en Allemagne.

« Reuss commencera à développer une arrière-loge maçonnique au sein de l’Obédience de Memphis-Misraïm dont finira par émerger l’OTO. Et, ce n’est que plus tard qu’il prétendra que Kellner en fut le co-fondateur. Reuss forgera à la même époque l’histoire fantasmée de l’Ordre qui remonterait ainsi aux Templiers via, entre autres, l’Hermetic Brotherhood of Light (fondée au milieu du XIXe siècle), la FM et les Illuminés de Bavière d’Adam Weishaupt », peut-on lire sur un blog dédié à la FM.

« Dans un élan d’impérialisme mystique, Reuss se félicitera plus tard que l’OTO ait absorbé la majorité des organisations chevaleresques, templières ou maçonnique. Dans une publication de l’Oriflamme il donne ainsi la liste des organisations couvertes par l’OTO : « l’Église Gnostique Catholique, l’Ordre des Chevaliers du Saint-Esprit, l’Ordre des Illuminés, l’Ordre du Temple, l’Ordre des Chevaliers de Saint-Jean, l’Ordre des Chevaliers de Malte, l’Ordre des Chevaliers du Saint-Sépulcre, l’Église Cachées du Saint-Graal, la Fraternité Hermétique de la Lumière, la Saint Ordre de la Rose-Croix Hérédom, l’Ordre de l’Arche Sainte Royale d’Énoch, le Rite Ancien et Primitif de la Maçonnerie, le Rite de Memphis, le Rite de Misraïm, le Rite Écossais Ancien et Accepté, le Rite Swedenborgien, l’Ordre Martiniste et l’Ordre de Sat Bhaï » (ouf !). Il est à noter que Reuss avait déjà été l’importateur en Allemagne des Rites maçonniques irréguliers de Memphis-Misraïm et du Rite Écossais Ancien et Accepté, et, nous pouvons lire l’énoncé de ses titres dans l’édition de décembre 1906 de l’Oriflamme : « Souverain Grand Maître Général ad vitam des franc-maçons des Ordres Écossais Unis pour l’Empire Allemand, Souverain Grand Commandeur, Grand Souverain Absolu, Souverain Pontife, Souverain Grand Maître de l’OTO, Suprême Mage Soc. Frat. R.C., SI, 33°, Termaximus Regens I.O…. ».

L’OTO est conçu avec le même type de hiérarchie et de structure que la franc-maçonnerie, et les Maîtres francs-maçons étaient automatiquement reconnus comme membres de l’OTO. Les secrets dévoilés aux derniers grades de l’OTO étaient des pratiques sexuelles, dont la sodomie entre hommes. Toute sa vie, Reuss n’a cessé d’entrer dans des groupuscules, ou d’en créer. Ce qui a plus à Reuss chez Crowley était, semble-t-il, son abbaye de Thélème.

Crowley (qui se faisait modestement appeler « La grande Bête 666 »), avec ses théories internationalistes, prônant un nouvel ordre mondial, arrangeait bien les affaires des puissants de ce monde. Tout en déclarant qu’il était pour la liberté et l’amour libre, Crowley réclamait un contrôle total des populations. En 1920, Reuss, présent au congrès de Fédération Mondiale de la Franc maçonnerie universelle, a déclaré que la « religion gnostique » de Crowley était « la religion officielle de tous les membres de la Fédération Mondiale de la franc maçonnerie universelle en possession du 18e degré du rite écossais » de la Franc maçonnerie. Mais, ça n’aurait pas marché. Crowley était homosexuel et considérait les femmes comme inférieures. D’où sa promotion de la sodomie dans les rituels de l’OTO, qui a fait émulation dans la bonne société anglaise, notamment.

Source : La franc-maçonnerie, une secte qui menace les droits des peuples (Dondevamos 2013)


 (…)


À la vie, à la mort D’un côté les Services infiltrent la franc-maçonnerie, de l’autre ils usent de ses foudres ou de ses charmes pour tenir leurs affidés. La GLNF n’est pas, loin de là, la seule cible :

« La Direction de la surveillance du territoire (DST) [...] a jeté son dévolu sur Memphis-Misraïm. Moins par attirance pour les rites égyptiens qui ont fait sa réputation que par la qualité de ses membres. De nombreux Grands Maîtres des autres obédiences viennent y compléter leur parcours initiatique. Memphis-Misraïm subit également d’incessantes tentatives d’infiltration de militants d’extrême-droite, attirés par son ésotérisme primitif. Enfin, malgré la faiblesse de ses effectifs en France (800 membres à peine), elle est intégrée dans une structure planétaire, notamment en Asie et en Afrique noire. “C’est une petite obédience, mais aussi une fabuleuse couverture nationale et internationale qui fait envie”, souligne son actuel Grand Maître, qui tient à rester anonyme pour des raisons professionnelles et de sécurité. »

Un membre de la DST est devenu n° 2 de Memphis-Misraïm. Il a été poussé vers la sortie en 1998, en même temps qu’un collègue. « En fait, la DST s’est autant servie de la structure que la structure s’est servie de la DST », nuance son Grand Maître français. Les deux espions « se seraient infiltrés dans la Nouvelle Acropole, groupuscule ésotérique paramilitaire. » « L’obédience Memphis-Misraïm est la cible de [...] comploteurs d’extrême-droite. Parce qu’elle pratique un rite égyptien très ancien qui lui vaut le respect des grandes obédiences, y compris internationales, mais aussi parce qu’elle est petite [...], donc facile à noyauter. » Si l’on rapproche ces éléments, apparaissent des mixtures de Services, de droite extrême, de paramilitaire et d’initiation tout à fait caractéristiques du mode opératoire stay behind. Là encore, la hiérarchie maçonne s’est pour le moins laissé faire, pensant jouer au plus fin avec la DST.

Source : CIA et initiés -  le Temple et ses Loges Extrait de « Noir Chirac » (les Arènes, 2002) de François-Xavier Verschave pp. 68-87


(…)


« La DST (l’ancêtre de la DCRI) s’est autant servie de la structure (qu’est la loge maçonnique Memphis-Misraïm) que la structure s’est servie de la DST», explique le Grand Maître français de cette loge. Deux espions membres de la DST « se seraient infiltrés dans la Nouvelle Acropole, groupuscule ésotérique paramilitaire. » « L’obédience Memphis-Misraïm est la cible de […] comploteurs d’extrême droite». Les trois grandes obédiences (GO, GLF, GLNF), remarquent encore Ottenheimer et Lecadre, ont subi un “entrisme” d’extrême droite : « À la fin des années 70, elles ont vu affluer dans leurs loges des soldats perdus de l’OAS […] ou du SAC […] venus y trouver un moyen de pour-suivre leurs coups tordus » (12) – VERSCHAVE, 2003, p. 76..

Pour Verschave, « une autre lecture est possible de cette invasion. La Ve République est née d’un coup d’état voulu par l’Otan, avec la participation d’un réseau Stay Behind très porté sur l’extrême-droite. Celui-ci a mal vécu le retournement réa-liste du Général sur la question algérienne. Mais Jacques Foccart, en liaison avec l’Otan, n’a eu de cesse de récupérer pour ses barbouzeries françaises et africaines ces hommes de main prompts à toutes les besognes – moyennant un stage, par exemple, auprès des régimes rhodésien ou sud-africain d’apartheid, ou dans le ranch de Denard au Gabon » (13) – ZELLER Fred, Trois points c’est tout, Robert Laffont, 1976).

« Tous les services officiels (de l’Etat) étaient systématique-ment noyautés » (par les francs-maçons), reconnaît Fred Zeller, ancien Grand Maître du GO, qui a présidé la fraternelle des policiers : « en consultant notre fichier, je m’aperçus que le nombre de policiers était considérable. Je ne pouvais toutefois pas m’y retrouver entre les honorables correspondants du Sdece et les gens du SAC» (14) – OTTENHEIMER, p. 270).

Source : FRANC-MAÇONNERIE : VERS UNE GOUVERNANCE MONDIALE ? (Afrique Education 2013)


(…)


 

La Maçonnerie est connue pour son hostilité à l’extrême-droite. Et à l’extrême-droite, dans la droite ligne du thème du « complot judéo-maçonnique » des années 1880-1945, on dévore du maçon à chaque petit-déjeuner. En apparence. Car au GUD ou à UR, BOUCHET lui conjugue les deux appartenances. Dès le 4 novembre 1993, Serge FAUBERT, dans L’EVENEMENT DU JEUDI consacrait un dossier fouillé au « vrai visage des sociétés secrètes » sous le titre « Derrière la magie et l’irrationnel… l’extrême-droite et l’affairisme. Enquête sur le mystérieux Groupe de Thèbes ». Ce dernier est un groupe sectaire réunissant sous couvert d’étude de nombreux leader de sectes, dont BOUCHET et Remi BOYER, son fondateur.

Faubert y dévoile Les amitiés troubles du Grand Orient de France. Révélant les activités sectaires de BOUCHET et ses amitiés maçonniques, FAUBERT découvrait la face cachée des activités croisées de divers réseaux occultes mêlant faux templiers, satanistes, lucifériens, sectes diverses, militants néofascistes et maçons. FAUBERT évoquait longuement les contacts officiels du GROUPE DE THEBES et de ses animateurs avec notamment le GRAND ORIENT DE FRANCE, dans les locaux parisiens duquel ils se réunissaient en 1992 et 1993. Évoquant la présence de BOUCHET en ces lieux, FAUBERT précise que « lors d’une première réunion tenue également dans des locaux du GOF, il s’était manifesté par une brillante communication sur… la magie sexuelle ». Il ajoute : « Le groupe de Thèbes est aussi parvenu à gagner la confiance de certains responsables du Grand-Orient (…) Et c’est ainsi que, deux années de suite, les magiciens de Thèbes se réuniront chez les frères de la rue Cadet ».

La Loge Menphis-Misraim est aussi impliquée. Le GRAND ORIENT n’est pas la seule obédience maçonnique à être liée au GROUPE DE THEBES et à BOUCHET et à ses amis. FAUBERT évoque aussi la présence de « Gérard Kloppel, le grand maître mondial de la loge Memphis Misraïm, une obédience maçonnique qui revendique 7000 membres – dont 1000 en France ». L’EDJ s’interroge au sujet de celui-ci : « Quelqu’un aurait dû s’alarmer, protester (…)Et Gérard Kloppel, le patron des maçons de Memphis Misraïm ?  » J’avais entendu parler de Bouchet, se défend-il. Mais je ne l’ai jamais vraiment côtoyé. Et puis, je n’ai assisté qu’à une seule réunion du groupe de Thèbes, la première. » Pourtant, Bouchet se souvient avoir déjeuné avec lui à l’occasion d’autres rencontres du groupe. Et comment expliquer que le programme de la sixième session du groupe de Thèbes, tenue en mai dernier, annonce une conférence de Gérard Kloppel ? Une attitude bien imprudente. Surtout de la part de quelqu’un que l’on peut supposer a priori bien informé : Gérard Kloppel se flatte, en effet, de compter parmi les responsables de Memphis Misraïm des  » policiers de haut rang « . Certaines sources, internes au groupe de Thèbes, font même état de la présence d’un fonctionnaire de la DST parmi les dirigeants de Memphis Misraïm. Sans toutefois pouvoir préciser s’il est ou non en mission d’infiltration… ».

L’explication, que ne peut apporter l’EDJ, se trouve dans le livre de Peter-R. KOENIG « DAS OTO-PHAENOMEN » (opus cit). KOENIG y évoque notamment les liens de BOUCHET avec une des branches espagnoles (la LAMPARTER) de l’OTO (dite Krumm-Heller, du nom des fondateurs de ses rites) et son intronisation (l’octroi d’une Charte par une obédience reconnue qui permet la création d’une nouvelle loge) par celle-ci à la direction d’un « Caliphat » (une loge de la secte) en France. Il y révèle particulièrement l’appartenance de la Loge Lamparter à l’obédience Memphis-Misraim, ainsi que celle de Jean-Pierre GIUDICELLI à Nice (Chapitre 18).

Source : GÉNÉRATION THIRIART ! Contre l’imposture et les mensonges des « nouveaux nationalistes », seule la vérité est révolutionnaire ! (Front Européen de Libération)


(…)


Lire aussi :

Article n°1 : MEMPHIS MISRAÏM : Secrets de la franc-maçonnerie égyptienne

Article n°2 : La secte maçonnique Memphis Misraïm de Marseille protège un détraqué

Article n°3 : Memphis Misraïm : Le Temple est découvert – Message au Grand Orient De France

Article n°4 : Memphis Misraïm :  Franc Maçonnerie, Infiltrations, Services Secrets, Extrême Droite, Nouvel Ordre Mondial et sectes Satanistes

A suivre …


 Carte - La bataille pour le savoir ésotérique Ancien :

 Guerre pour le savoir esoterique ancien

(…)

 

Source :

La franc-maçonnerie, une secte qui menace les droits des peuples (Dondevamos 2013) :, http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/06/02/27308507.html, CIA et initiés - le Temple et ses Loges Extrait de "Noir Chirac" (les Arènes, 2002) de François-Xavier Verschave pp. 68-87 :, https://survie.org/themes/francafrique/article/cia-et-inities-le-temple-et-ses, FRANC-MAÇONNERIE : VERS UNE GOUVERNANCE MONDIALE ? (Afrique Education 2013), https://www.afriqueeducation.com/franc-maconnerie-vers-une-gouvernance-mondiale/, GÉNÉRATION THIRIART ! Contre l’imposture et les mensonges des "nouveaux nationalistes", seule la vérité est révolutionnaire ! (Front Européen de Libération), http://fel.nr.free.fr/accueil.htm

Laisser un commentaire