Archives pour la catégorie Ariane Bilheran

(Team Fsociety) Viols d’enfants – à QUAND la fin du silence ?

Share Button

INTERVENTION des participants INDÉPENDANT DE L ENQUÊTE. Marion Sigaut, SKS crew (Zirko et l’Exi-T) , Ariane Bilheran et Lambert de la Team Argus -

Suite ...

(Freedomufos) Ariane Bilheran : le déni généralisé sur la sexualisation des enfants

Share Button

Ariane Bilheran explique le déni et ses causes, concernant la sexualisation des enfants, la banalisation de la pédophilie, les « droits sexuels » pour les enfants, et la généralisation de la perversion sexuelle sur les enfants dans la société. Elle indique les raisons pour lesquelles il est très difficile d’être entendu lorsque l’on a pris conscience du problème.

Suite ...

(Livre 2017 d'Ariane Bilheran) L’imposture des droits sexuels: Ou la loi du pédophile au service du totalitarisme mondial

Share Button

imposture-des-droits-sexuels

Les « droits sexuels » sont une nouvelle idéologie à la mode, portée par différentes instances internationales en matière de santé, et en particulier, en matière de santé des mineurs. Dans cet essai radical, Ariane Bilheran propose, sans exhaustivité, une analyse des dérives déjà existantes en France, au travers de  » l’éducation à la sexualité » ainsi qu’une étude littérale de nombreux passages de la « déclaration des droits sexuels » qui soutient une telle idéologie pédophile, sous couvert de lutter pour les droits des homosexuels, les droits des femmes et les droits à la santé. La philosophe et psychologue démontre, dans la lignée de ses travaux approfondis sur la psychologie du pouvoir, combien la perversion est toujours l’adjuvante de la paranoïa dans l’avènement du totalitarisme.

Suite ...

(Livre / Collectif d'auteurs sous la coordination d’Hélène Romano & Eugénie Izard) Danger en protection de l’enfance – Dénis et instrumentalisations perverses

Share Button

La protection de l’enfance, en ce début de XXIème siècle, est marquée par une régression majeure.

L’évaluation du témoignage des enfants victimes de maltraitance conclut de plus en plus souvent au déni de la réalité de ces violences. Après la mode de l’aliénation parentale et des enfants menteurs, c’est désormais le règne des « faux souvenirs ». Les parents protecteurs se trouvent d’emblée suspectés d’instrumentaliser leurs enfants, et les professionnels, qui soutiennent l’enfant, d’être partisans ou partiaux ; pendant que les auteurs s’érigent en victimes.

Suite ...