Archives pour la catégorie Pédopsychiatrie

(Les professionnels contre l'Education sexuelle et les droits sexuels) Maurice Berger – Pédopsychiatre – Alerte sur « l’éducation sexuelle » des enfants

Share Button

LES DANGERS DE « L’EDUCATION A LA SEXUALITE » POUR LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS

Alerte du Dr Berger, pédopsychiatre, ex-professeur associé de psychopathologie de l’enfant à l’Université Lyon 2, concernant les plans gouvernementaux français sur « l’éducation à la sexualité », prenant source dans des textes internationaux portés par l’OMS, le planning familial et l’ONU, en cours d’application dès la maternelle en France : DANGER POUR LES ENFANTS

Suite ...

(The Huffington Post) Le « Syndrome d’Aliénation Parentale », un négationnisme de l’inceste validé par les tribunaux français

Share Button

Depuis quelques années, le « Syndrome d’Aliénation Parentale », théorie d’un psychologue américain défendant la pédophilie, influence des magistrats français et les amène à punir celles et ceux qui signalent les agressions sexuelles sur mineurs et à blanchir les agresseurs. Sans connaître l’origine de ce qu’ils prennent pour des faits scientifiques, de nombreux juges confient des enfants victimes à la garde de violeurs, instituant un véritable négationnisme de l’inceste.

Suite ...

(Livre / Collectif d'auteurs sous la coordination d’Hélène Romano & Eugénie Izard) Danger en protection de l’enfance – Dénis et instrumentalisations perverses

Share Button

La protection de l’enfance, en ce début de XXIème siècle, est marquée par une régression majeure.

L’évaluation du témoignage des enfants victimes de maltraitance conclut de plus en plus souvent au déni de la réalité de ces violences. Après la mode de l’aliénation parentale et des enfants menteurs, c’est désormais le règne des « faux souvenirs ». Les parents protecteurs se trouvent d’emblée suspectés d’instrumentaliser leurs enfants, et les professionnels, qui soutiennent l’enfant, d’être partisans ou partiaux ; pendant que les auteurs s’érigent en victimes.

Suite ...

MK-Polis Lorsque les troubles psychologiques/dissociatifs sont utilisés pour décrédibiliser les victimes

Share Button

Dans les dossiers de justice liés aux affaires de pédocriminalité, les éléments psychologiques (qui ne font évidemment pas office de preuves) sont systématiquement utilisés pour décrédibiliser la victime. Ils permettent ainsi de classer les affaires sans mener de véritables enquêtes qui pourraient justement déboucher sur des preuves. En effet, la personne qui dénonce les abus est jugée psychologiquement instable, voir complètement déglinguée (et pour cause), donc sa parole est d’emblée jugée non crédible devant la justice… c’est justement sur ce point qu’il faut faire changer les choses et c’est bien là que se trouve tout l’enjeu concernant la parole et les témoignages de survivants. Pourquoi la justice ignore-t-elle les avancées en matière de psycho-traumatologie pour traiter les dossiers ? Un domaine pourtant crucial pour pouvoir aider les victimes et enfin comprendre comment fonctionne le système pédocriminel…

Suite ...

Blog Médiapart, Marie-Christine Gryson-Dejehansart Outreau, le Dr Paul Bensussan et le Conseil de l’Ordre des médecins

Share Button

Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les Médecins du Conseil de L’ordre,

Permettez-moi de m’adresser à vous de manière générale puisqu’il ne s’agit pas d’une plainte mais d’un questionnement citoyen et professionnel.

Suite ...