Archives de catégorie : QUI ose parler

EN CONSTRUCTION

[taxography id="73"]

(Jacques Thomet) Priscilla Majani, la mère de Camille Chauvet, en fuite depuis 11 ans pour un inceste paternel présumé, a été extradée de Suisse vers la France

Share Button

Article de Jacques Thomet du 4 août 2022 :

La mère de Camille Chauvet, en fuite depuis 11 ans pour un inceste paternel présumé, a été extradée de Suisse vers la France Priscilla Majani, arrêtée en février en Suisse où elle avait fui depuis onze ans pour échapper à son mari Alain Chauvet, le père de leur fille qu’elle accusait d’inceste sur la petite alors âgée de cinq ans, a été extradée à Toulon (Var) mardi (officiel). Avant d’y être jugée pour soustraction de mineure, la mère de Camille va être entendue par un juge des libertés et de la détention à Dijon. Ingénieure et officier de l’armée française, Mme Majani avait tout abandonné en 2011 pour trouver refuge dans la région de Lausanne avec Camille, aujourd’hui âgée de 16 ans. La jeune fille, placée dans un foyer suisse, n’a pas été renvoyée à Toulon avec sa mère. Elle avait refusé de rencontrer son père lorsqu’il s’était rendu en Suisse en mars. Voici la version de la mère rapportée par mes sources : en 2011, Camille faisait l’objet d’une garde alternée chez les deux parents, en instance de divorce. Le 5 janvier, au retour de chez son père, la fillette révèle à sa mère les violences sexuelles qu’elle aurait subies, avec des détails qu’un enfant de cet âge ne peut pas inventer. Priscilla fait alors un signalement au commissariat de police à Hyères (Var). Les 6 et 7 janvier, Camille est auditionnée à deux reprises en audiovisuel (procédure dite Mélanie) par les policiers et confirme ses dires. Le 7 au soir, l’officier en charge du dossier, mandaté verbalement, selon lui, par le substitut du procureur, annonce à Priscilla qu’elle peut garder sa fille face à ce contexte. Mais jamais la mère n’obtiendra copie de cette décision malgré ses demandes réitérées. Le 17 janvier, Camille se confie soudain devant sa mère et sa grand-mère, et révèle d’autres atrocités sexuelles commises par le père selon elle. Priscilla, « effondrée » selon ses propres mots, porte alors plainte devant la police dès le lendemain. Le 21 janvier, l’officier de police déjà cité annonce à Priscilla un classement sans suite par le juge, les faits « n’ayant pas été établis » après l’audition du père, à qui elle est sommée de rendre l’enfant le soir même. Sur le conseil de son avocate, la mère exige une décision écrite du juge, et garde son enfant. Elle n’a jamais reçu ce document, affirme-t-elle. Le 24 février, raconte-t-elle, « deux policiers sautent par- dessus la porte de mon jardin, tapent à la porte et menacent de l’enfoncer si je n’ouvre pas ». Son avocate, contactée, lui conseille d’ouvrir, les policiers ayant indiqué qu’il s’agissait d’une audition. Conduite au commissariat, elle est mise en garde à vue. « On me prend mes empreintes digitales, y compris des paumes, s’étonne-t-elle, mon ADN, et je me retrouve en cellule. Menottée, les policiers me conduisent alors en voiture à vive allure, gyrophares allumés, chez une psychiatre. Celle-ci, désagréable, met la faute sur moi. Je suis reconduite au poste, et j’y passe la nuit en cellule sans couverture. Le lendemain matin, un policier en colère m’annonce que ma mère a disparu avec Camille et qu’elle va être poursuivie pour enlèvement d’enfant. Or j’avais toujours officiellement la garde de ma fille. « Conduite menottée au tribunal de Toulon, je suis reçue par le substitut du procureur, qui m’ordonne une obligation de soins et la remise de Camille à son père. La juge des libertés et de la détention (JLD) me confirme ces instructions et me convoque à une audience au tribunal le 29 mars pour « non présentation d’enfant ». « Libérée sous contrôle judiciaire, j’en conclus à de sérieux problèmes dans l’appareil judiciaire du Var, et je me dois de protéger ma fille. C’est ainsi que je me suis retrouvée avec elle dans la clandestinité, au détriment de ma carrière dans l’armée, sans ressources, mais dans l’attente d’autorités intègres qui fassent leur travail de façon responsable ».

 

Article de Jacques Thomet du 6 août 2022 :

Exclusif La mère de Camille Chauvet a été incarcérée à Marseille et sera jugée en septembre à Toulon Priscilla Majani, extradée mardi en France après son arrestation en Suisse où elle avait fui avec sa fille depuis onze ans pour échapper à son mari Alain Chauvet, qu’elle accusait d’inceste sur la petite alors âgée de cinq ans, a été incarcérée ce samedi soir à la prison des Baumettes (Marseille), selon une source sûre. Elle sera jugée le 16 septembre à Toulon (Var) pour soustraction de mineure et non-présentation d’enfant. Ces décisions ont été prises par le juge des libertés et de la détention (JLD) de Toulon. Après son extradition, elle avait passé quelques jours à la prison des femmes de Dijon. Selon la sœur de la détenue, qui a pu parler au téléphone avec Priscilla, la mère de Camille « n’a pas reçu de nourriture pendant son séjour à la prison de Dijon, et elle a faim », m’a affirmé la même source. Elle n’a plus d’avocat, faute de ressources. Ingénieure et officier de l’armée française, Mme Majani avait tout abandonné en 2011 pour trouver refuge dans la région de Lausanne avec Camille, aujourd’hui âgée de 16 ans. La jeune fille, placée dans un foyer suisse, n’a pas été renvoyée à Toulon avec sa mère. Elle avait refusé de rencontrer son père lorsqu’il s’était rendu en Suisse en mars. Camille ne sera pas extradée en France, selon mes informations, car la loi locale autorise un mineur de plus de 15 ans de rester en Suisse s’il le souhaite, à condition d’y avoir eu une vie sociale reconnue depuis au moins un an, ce qui est le cas.

Article de Jacques Thomet du 7 août 2022 :

L’adresse de Priscilla Majani à la prison de Marseille La mère de Camille Chauvet, dont j’ai publié le dossier dans mes précédents papiers, est détenue à la prison des Baumettes à Marseille dans l’attente de son procès à Toulon le 16 septembre. Voici son adresse pour ceux qui souhaitent la contacter:

Mme Priscilla Majani

Suite ...

(Karl Zero Absolu) Qui vous en parle ? LENVERS-TV : la plateforme à la rentrée (Karl Zéro)

Share Button

Qui vous en parle ? LENVERS-TV : la plateforme à la rentrée… avec QUE des docs qui disent TOUT. Pour 5€ par mois. Pré-abonnez-vous sur https://fr.tipeee.com/lenvers-tv/ Un exemple des enquêtes que nous diffuserons : les pédos à Hollywood. Aidez-nous ! Sans votre aide financière, impossible de racheter les droits de diffusion et de traduire ces pépites… Suite ...

(Dondevamos) Anneke Lucas: Un témoignage de l’intérieur sur le réseau pédocriminel belge

Share Button

 Parmi les témoignages à lire si l’on veut comprendre ce qu’il se passe dans la tête des enfants victimes de violences sexuelles et de sadisme, ceux qui sont victimes de réseaux de tarés, celui d’Anneke Lucas est incontournable. C’est un livre violent, à hauteur d’une fillette de 11 ans devenue adulte malgré elle, une pièce du puzzle de l’Etat profond belge, européen, et certainement mondial.

Suite ...

(Sandrine Volle) Sandrine Volle, Audience le 12 juillet pour diffamation : Si je suis condamnée, je diffuserai les enregistrements de cette association… A BON ENTENDEUR!!! #MeTooASE

Share Button

Audience le 12 juillet à 14h au tribunal du Puy en Velay en Haute-Loire dans le 43 car je suis attaquée en diffamation par l’association Entraide Union qui gérait le placement de ma fille.

Suite ...

(Le 28 Tv) Aide Sociale à l’Enfance : des parents se mobilisent contre les placements jugés abusifs

Share Button

Les témoignages pleuvent sur internet et les réseaux sociaux. De plus en plus de parents partagent leur expérience désastreuse avec l’ASE (l’Aide Sociale à l’Enfance).

Suite ...

(Evolution Citoyenne) Placements d’enfants et pédocriminalités (Affaire Lidiya Mathieu)

Share Button

Lien direct vers la vidéo sur Youtube : https://youtu.be/WgAxUAu87Vk

Vidéo n°1 le 20 avril 2022 avec le Dr Guillot Dominique : https://www.facebook.com/luanda.vitto.9/posts/pfbid02ow2wCrSrR6QKLRsXVSkoD7iT5749eqsWxq4Mtrno7S35b8Cp9ZLcGsAfqfqGkCWfl

Suite ...

(Femme Actuelle) 30 ans de prison pour l’assassin de Morgane Nauwelaers : la terrible histoire d’une psychologue tuée pour avoir voulu signaler des attouchements sexuels

Share Button

Le 26 août 2020, une psychologue est assassinée d’un coup de fusil dans son cabinet à Annecy. Le tireur était le père d’une de ses patientes. Le procès a début le mardi 21 juin 2022, et de nombreuses informations ont été révélées par Le Monde.

Suite ...

(MK-Polis) Abus Rituels Pédocriminels aux USA : Médiatisation & Enquête en cours dans l’Utah

Share Button

Une enquête sur de graves allégations de pédocriminalité ritualisée est en cours aux États-Unis. Les sévices impliquant viols, trafic d’enfants et même cannibalisme se seraient déroulés dans l’Utah entre 1990 et 2010…

Suite ...

(BFM) Affaire Bouthier Assu2000 : les langues se délient

Share Button


 

Le portrait de Jacques Bouthier se dessine peu à peu. Derrière la façade de l’entrepreneur, c’est un tout autre personnage qui se révèle. L’assureur de 75 ans a été mis en examen et écroué pour avoir recruté des adolescentes afin d’assouvir ses penchants pédophiles. Il aurait également monté des machinations pour faire disparaître les preuves. Qui sont les victimes ? On en débat avec : Me Margaux Bourbier, avocate pénaliste au barreau de Paris – elle a traité des dossiers de prostitution de mineurs et de traites d’êtres humains. Homayra Sellier Fondatrice et Présidente de l’ONG « Innocence en danger » – l’association “Innocence en danger” va se constituer partie civile sur le dossier. Laurent Valdiguié, journaliste d’investigation à Marianne, co-auteur avec François Vignolle de « Gérald Darmanin, le baron noir du Président » aux éditions Robert Laffont. Et Cécile Ollivier, cheffe du service police-justice BFMTV.

Suite ...

(Matthieu Mustica) Rite sulfureux, pacte de sang et occultisme : Memphis Misraïm expliqué par un franc-maçon repenti (MMM épisode n°5)

Share Button

Serge Abad Gallardo, ancien haut fonctionnaire territorial, ancien membre des loges maçonniques du Droit humain.

 

MMM = Memphis Miraïm de Marseille

Suite ...

(RTL) Affaire Jacques Bouthier ASSU 2000 – L’avocate Marie Grimaud dénonce la HAUTE Racaille Pédocriminelle

Share Button

L’avocate Marie Grimaud ose parler des racailles du haut : « Ce qui est moins révélé aux yeux du public, mais qui reste une réalité, est celle de ces réseaux dans les plus hautes sphères financières, politiques et autre, de notre pays »

Suite ...

(Blast, Le souffle de l'info) PSG, FIFA, Qatar et les affaires cachées de pédocriminalité dans le sport

Share Button

Un ZOA en pleine lucarne ce soir avec le journaliste Romain Molina exilé depuis des années au sud de l’Espagne mais qui continue à informer sur le milieu du football et du terrain. Pas de langue de bois, ni de journalisme cire-pompe mais une plongée dans les coulisses et les poubelles, avec entre autres les scandales sexuels de Haïti au Gabon en passant par le Kenya, les Comores et la Mongolie. Mais aussi la gestion du PSG, les affaires glauques de la FIFA, de la FIBA ou de l’UEFA, les délires qataris et la « mano negra » des agents de joueurs en lien avec la mafia. « Le football a réalisé le rêve des dictateurs et des potentats » glisse Molina qui explique comment chaque interview est calibrée et pourquoi aucun journaliste sportif ne peut informer sur le dessous des cartes sans être définitivement banni. Molina, c’est l’anti Jacques Vendroux. Et on n’a rien contre Jacques Vendroux. Bonne plongée dans le business du foot, loin des images Panini…

Suite ...